|

La Drafterie Dumont enlève les grands honneurs

Par Luc Robert

La Drafterie Dumont n’a pas fait traîner les choses, en grande finale de la Ligue de hockey cosom des Chums des Laurentides, en enlevant les grands honneurs en trois rencontres consécutives. «C’est ma première coupe, après avoir vu notre formation prendre le deuxième rang en saison régulière. Nous avions un club équilibré, sans vedette, qui fonctionnait grâce à l’apport de tout le monde. Cela a créé un esprit d’équipe, qui nous a permis de nous rendre jusqu’au bout en éliminatoires», a analysé le capitaine de la Drafterie, Simon Auger.

Cet esprit de corps s’est aussi fait sentir lors des matchs, lors de l’accumulation des points de comportement. «Les points de discipline nous énormément aidés. Un peu plus et nous terminions premier en saison également. Notre succès s’explique par nos duos d’avants et d’arrières stables. Cela a rendu la tâche moins difficile à notre gardien, Nicolas Lavoie, qui était moins occupé, mais qui a fait les arrêts clés le moment venu», a poursuivi Auger. «Nos succès sont aussi attribuables à la grandeur du gymnase double, à la Polyvalente, qui nous a permis de mieux exécuter en séries notre jeu de passes. On abusait de l’espace, alors que nos adversaires s’essoufflaient à vouloir couper nos jeux. Le gym de la Poly se prêtait mieux à notre style de jeu que celui de Cap-Jeunesse, où nous avons tout de même bien produit en saison».

Même en changeant les duos à l’occasion, à cause d’horaires de travail ou de blessures des effectifs, les protégés de la Drafterie Dumont ne se plaignaient pas. «Cela a aussi arrivé que nous avons changé les duos, selon les efforts de chacun. Il peut arriver que tu arrives «flat» à un match parce que tu trime fort à l’ouvrage», a-t-il fait valoir.

Quant aux meilleures anecdotes de la saison, elles n’avaient rien de déplaisantes. «On avait pas de bouffons ou de grosses têtes dans notre alignement. On a tout de même rit, quand Jean-Philippe Leclerc a dû payer une caisse de 24, vu qu’il n’a pu tenir sa promesse de finir parmi les cinq meilleurs marqueurs du circuit. Pour sa part, le portier Nicolas Lavoie noud donnait régulièrement la frousse, en arrivant aux matchs à la dernière seconde. Mais on ne pouvait rien dire contre lui, car il arrêtait toutes les balles».

Simon Auger aime aussi la progression du circuit Perron, lui qui évolue au hockey cosom pour une 2e saison. «Il y a des joueurs de tous les niveaux, mais c’est intéressant de constater que n’importe qui ayant une base de hockey peut venir s’amuser avec nous. Et contrairement à ce que Mario Perron laisse entendre, nous ne nous sommes pas «boostés» une équipe pour les séries 2010. Notre alignement était intact à la saison. Dans notre club, je dirais que notre joueur le plus stable a été le défenseur Patrice Beauchamp. Même si le cardio d’un gars de 20 ans lui manque quelques fois, il trouve toujours le moyen de réussir une passe précise dans les grandes occasions», a-t-il achevé.

Ligue Bodyshop

Dans la Ligue Bodyshop, les Couvre Planchers Bédard affrontaient la Salle Saint-Vincent. Ces derniers trônaient encore au premier rang du classement.

Pour Bédard, Stéphane Deschambault a cogné un circuit en solo, et du coté de Saint-Vincent, le lanceur Pat Reeves a aussi réussi un circuit en solo. Résultat final, la Salle Saint-Vincent l’emporte au compte de 9 à 6. Dans l’autre match, Honda Nord-Sud était sur une superbe lancée… d’une victoire! Ils rencontraient M.G. électronique.

Tous les joueurs de Honda ont mis la main à la pate, mais c’est le co-président du circuit, Christian Lachance, qui s’est distingué, en cognant son premier circuit de l’année, une affaire de trois points produits. Cela a été la fin pour M.G.: les Boys de Honda ont porté à deux leur étincelante série de victoires (hum!), au compte de 8-4, la preuve qu’il ne faut jamais baisser les bras…

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.