(Photo : Courtoisie)
Marc Messier sera au Théâtre Gilles-Vigneault le 7 novembre.
|

Marc Messier… seul en scène

Par France Poirier

Seul en scène est en fait une discussion de Marc Messier avec son ego. On le retrouvera sur la scène du Théâtre Gilles-Vigneault le 7 novembre prochain.

Les représentations ont commencé il y a plus d’un an, un peu partout au Québec.

« C’est une forme de spectacle qui m’a toujours attiré. Quand j’ai fini Broue en 2017, je me suis dit que, si l’occasion se présentait, j’aimerais faire un spectacle solo. Je me disais que je voulais aussi jouer une pièce dramatique. La même année que nous avons terminé Broue, j’ai joué dans La mort d’un commis voyageur. Par la suite un producteur m’a proposé de faire un spectacle solo. C’est là que la pandémie est arrivée. J’ai eu beaucoup de temps et beaucoup de projets ont été annulés. Je me suis mis à écrire ce spectacle. J’ai bien aimé ça, alors on a décidé de le faire. Ça se passe super bien », confie Marc Messier en entrevue au Journal.

Discussion avec son ego

Le spectacle tourne autour d’une discussion avec son ego. « L’ego étant la petite voix intérieure qu’on a tous qui nous dit ce qu’on ne doit pas faire ou ce qu’on doit faire. Comme on n’est plus sur la même longueur d’onde et je me sépare de celui-ci. À travers ça je raconte comment on s’est rencontrés. Qu’est-ce que j’ai fait comme projets avec lui, et ce, avec beaucoup d’autodérision », explique-t-il.

« Le premier amour dans la vie, c’est comme ça que j’ai rencontré mon ego pour la première fois. »

Ça part toujours de lui et par la suite il élargit sur la société à travers les décennies. « Le premier amour dans la vie, c’est comme ça que j’ai rencontré mon ego pour la première fois ». Il relate des moments à la fois cocasses et touchants, parle de son quotidien à travers les différentes étapes de sa vie, de sa carrière. Il parle des années 50 et de son enfance, des années 60 et de l’adolescence.

Il parle d’amour, de vie de couple, de vieillissement, de mort et de son cheminement dans le métier. « Je le fais de façon brève, les gens connaissent ce que j’ai fait », ajoute celui qui a joué des rôles célèbres dans Broue, La Petite Vie, Lance et compte, Les Boys, pour ne nommer que ceux-là.

Il explique que c’est un spectacle personnel avec beaucoup d’humour et parfois touchant. « J’avais le goût de faire un spectacle solo alors que j’ai toujours fait partie d’équipes. Je suis attiré par des choses que je n’ai pas encore faites. Il y a toujours une part de risque. Je sentais que je pouvais le faire. C’était dans mes cordes de le faire et c’est pour cette raison que je me suis lancé », ajoute-t-il.

Le spectacle a été écrit avec Louis Saia et Mani Soleymanlou (qui signe également la mise en scène). « J’écrivais et je leur lisais ce que j’avais écrit et eux me disaient leurs commentaires. Je ne les voyais jamais ensemble, alors j’avais toujours des points de vue de chacun. Lorsque les deux étaient en accord, je savais que je tenais quelque chose », explique Marc Messier.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.