Noah, Maila, Logane et Lilas-Rose lors du tournage de La Bolduc, l’été dernier. PHOTO: Courtoisie

| Par France Poirier

Des jeunes d’ici tournent dans le film La Bolduc

Cinéma

Quatre jeunes qui font partie du théâtre Royal de Saint-Jérôme et de l’Agence Marie-Ève Lafond ont tourné dans le film La Bolduc, présentement à l’affiche et qui met en vedette Debbie Lynch-White.

Maila Desroches, 7 ans, Logane Cyr, 10 ans, Lilas-Rose Cantin, 4 ans, et Noah Maillé, 8 ans, ont fait partie du tournage du film La Bolduc. Les jeunes ont tourné deux scènes; ils étaient membres d’une famille mise à la rue pour illustrer les temps difficiles et la prise de décision de la Bolduc d’accepter un travail.

« Lilas-Rose est très extravertie et elle est choisie souvent en audition malgré son jeune âge. Elle a tourné dans Les Pays d’en Haut et aussi dans une publicité de Kinder surprise, entre autres », souligne Marie-Ève Lafond, agente d’artistes du théâtre Royal. La petite Lilas-Rose nous confie aimer se déguiser malgré que, quelquefois, on doit s’habiller en hiver et que les tournages se font l’été la plupart du temps.

Pour Logane, qui vivait une première expérience de tournage, elle a été impressionnée par les décors. « Je croyais que c’était fait avec un fond vert et les décors à l’ordinateur, mais j’ai été surprise de voir les rues transformées pour l’époque du film avec les calèches et tout. » Elle aime aussi les costumes et découvrir de nouveaux styles.

Noah, champion des pubs

Noah, quant à lui, n’en est pas à sa première expérience de tournage; c’est la vedette du théâtre Royal. Malgré ses 8 ans, il compte beaucoup d’expérience. « C’est assez extraordinaire depuis un an. Il décroche toutes les pubs pour son groupe d’âge. Sur parfois 200 à 300 jeunes rencontrés, il ressort toujours et obtient la publicité; je n’ai jamais vu ça. Il est très impressionnant. Il est l’enfant qui roule le plus en publicité au Québec. Il les décroche toutes. Il est très fort en audition; sa grande sensibilité le sert à ce niveau », explique Mme Lafond. D’ailleurs, ce dernier a beaucoup tourné au cours de la dernière année, et il souhaite prendre un repos. « C’est important de le respecter dans ses choix », ajoute son agente. Maila était absente lors de notre passage à l’agence.

Camp artistique

Le Théâtre Royal organise annuellement un camp artistique et, cette année, il se tiendra du 25 au 6 juillet. Il n’y a que quinze places par année pour les nouveaux enfants de 7 à 12 ans. « Ils doivent obligatoirement faire le camp d’intégration de deux semaines pour faire partie de l’école et de l’agence. Je ne prends personne d’autre. L’importance de bien connaître les enfants, c’est notre marque de commerce », ajoute Marie-Ève Lafond.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.