Rhéal Fortin député de Rivière-du-Nord

| Par France Poirier

Subvention salariale d’urgence : Le Bloc Québécois veut exclure les partis politiques

La semaine dernière, le Bloc Québécois a déposé un amendement important au projet de loi C-9 qui aurait eu pour effet d’exclure les partis politiques de l’éligibilité à la Subvention salariale d’urgence. Les libéraux, le NPD et le Parti vert s’y sont opposés.

« Rappelons que tous les partis politiques fédéraux (les libéraux, les conservateurs, le NPD et les verts) à l’exception du Bloc Québécois ont été pris la main dans le sac à piger dans le programme de Subventions salariales d’urgence pour payer les salaires de leurs organisateurs politiques », a fait savoir le député de Rivière-du-Nord, Rhéal Fortin. Il ajoute que la subvention salariale est un programme d’urgence créé pour maintenir le lien d’emploi entre les entreprises et leurs employés en période de crise, pas pour garnir et protéger les cagnottes électorales des partis politiques fédéralistes déjà multimillionnaires.   

Selon Rhéal Fortin, les libéraux ont touché 210 000 $ par mois en subventions salariales et les conservateurs 179 000 $. Le NPD et le Parti vert continuent de réclamer la subvention salariale pour des sommes respectivement de 66 000 $ et 75 000 $ par mois. « Pourtant, depuis le début de l’année les libéraux ont amassé 8,6 M$ en dons et les conservateurs 13 M$. Quant au NPD et au Parti vert, ils ont obtenu respectivement 3,6 M$ et 2 M$ en contributions de leurs sympathisants », a fait savoir le député Fortin.

Nouvel amendement à venir

« À la toute dernière minute, les libéraux ont affirmé avoir voté contre l’amendement du Bloc Québécois seulement pour une raison de libellé. Nous les prendrons donc au mot et nous les avons déjà approchés pour convenir d’un nouveau libellé qui a le même objectif, soit de retirer l’accès à la subvention salariale d’urgence aux partis politiques », d’expliquer Rhéal Fortin.

Des citoyens mécontents

Plus de 250 citoyennes et citoyens de Rivière-du-Nord ont manifesté leur mécontentement au député Rhéal Fortin quant à l’utilisation abusive des libéraux du programme de Subventions salariales d’urgence. « Nous continuons notre travail sur ce dossier parce que c’est aussi ça, être une voix forte à Ottawa pour les gens d’ici. Je continuerai d’agir pour défendre les contribuables de Rivière-du-Nord et du Québec », de conclure Rhéal Fortin.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.