(Photo : Archives)
|

Prévost : Conseil municipal en bref

Par Aurélie Moulun

Le 14 novembre dernier avait lieu une séance du conseil municipal de Prévost. Voici un aperçu de ce qui a été présenté.

Décarboniser les bâtiments

Le conseil demande au gouvernement du Québec de légiférer afin d’empêcher l’agrandissement des réseaux de gaz naturels. Le maire de la Ville, Paul Germain, a pris le temps de faire une présentation sur l’impact des gaz naturels sur les émissions de gaz à effet de serre. « Le gaz naturel représente environ 15 % de l’énergie que l’on consomme au Québec et ça représente 14,3 % de nos émissions de gaz à effet de serre », souligne-t-il.

« Au niveau du gaz naturel, ce que les Municipalités veulent demander au gouvernement du Québec, c’est qu’il gèle le réseau, que l’on n’agrandisse plus le réseau de gaz naturels. On ne demande pas de le fermer, mais de ne plus l’étendre. Quand on étend un réseau de gaz naturels, les installations que l’on va faire c’est pour les 50 prochaines années. Ça veut dire que pendant 50 ans, on va continuer de se servir de ces installations. Donc, il faut arrêter tout de suite d’étendre le réseau. Il faut encadrer l’abandon progressif des appareils de chauffage au gaz naturels pour l’ensemble du secteur des bâtiments, mais de façon progressive », explique le maire.

École secondaire

Les membres du conseil ont autorisé la signature d’une « entente bilatérale de cession et d’acquisition » entre la Ville et le Centre de services scolaire de la Rivière-du-Nord.

« Voilà une autre étape de franchie pour lécole secondaire que l’on réclame depuis plus de 20 ans. Sur la promesse bilatérale, malheureusement l’emplacement du terrain n’est pas identifié. Je vous dirais que l’on avance pas mal cet automne dans ce dossier-là. On a des discussions avec les architectes de la Société québécoise d’investissements. Ils semblent inspirés par l’emplacement. On va sûrement avoir un beau projet au final », indique M. Germain.

Augmentation de la circulation sur la route 117

La Ville de Prévost a également accepté de faire une demande auprès du ministère des Transports du Québec (MTQ). Cette demande vise notamment à retirer le virage en « U » à la hauteur de la quincaillerie Canac. « Le débit de circulation sur le boulevard curée Labelle augmente en raison du développement économique de la ville, et c’est clair que là aussi, ça entraine des enjeux de sécurité », expliquait le maire.

Ainsi, la Ville demande au MTQ de procéder à « une étude de sécurité et/ou de circulation pour le secteur à proximité du virage en »U » ». Elle demande également la fermeture du virage, de même que l’aménagement d’un carrefour giratoire ou l’implantation d’un feu de circulation à cet endroit.

M. Germain anticipe d’ailleurs que le secteur commercial devrait continuer de se développer. Au cours des prochain mois, il aura notamment une annonce à faire. « J’aimerais dans les prochaines semaines, si ce n’est pas dans les prochains mois, faire une annonce vraiment intéressante pour les Prévostois. C’est imminent. Cette annonce, ce nouveau bâtiment, va amener une débit supplémentaire important de véhicules », laissait-il en suspens.

Un nouveau CPE à Prévost

Le conseil de Ville acceptait une dérogation mineure en lien avec l’implantation d’un nouveau CPE sur la rue des Pins. Le CPE Les Bonheurs de Sophie aura une capacité de 80 places. « Je suis très, très, très content. Ça va combler une partie du besoin, ça ne comblera pas tout le besoin. D’après moi, ça prendrait un autre CPE ou une autre garderie publique ou privée, de 80 places encore, mais on va continuer à travailler sur ce dossier-là », soulignait fièrement Paul Germain.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.