|

Les règlements sur les chiens dangereux

Par France Poirier

MUNICIPALITÉS. Toutes les villes de la MRC Rivière-du-Nord ont un règlement qui interdit les chiens dangereux sur leur territoire, toutes races confondues. Par ailleurs, certaines sont prohibées dans plusieurs municipalités, dont les pitbulls.

À Saint-Jérôme, les policiers appliquent le règlement lorsqu’il y a une plainte et qu’un chien est dangereux. «Lorsque c’est nécessaire, les policiers vont intervenir et faire valoir le règlement dans le but de bien protéger et servir nos citoyens», souligne le lieutenant Serge Boivin. «C’est du cas par cas, on ne veut pas cibler une race en particulier, mais la dangerosité du chien et son attitude vont dicter notre intervention». «Nous avons une réglementation concernant les chiens dangereux qui nous permet d’intervenir et de sécuriser les citoyens. Pour le moment, comme le gouvernement du Québec à l’intention de créer un comité de travail sur la réglementation à l’égard des pitbulls, à moins que le conseil municipal en décide autrement, nous attendrons le rapport de ce comité», a ajouté Louis Parent, porte-parole de la Ville de Saint-Jérôme.

Situation semblable dans les autres municipalités

À Saint-Hippolyte, les chiens considérés comme dangereux sont prohibés, mais aucune race n’est ciblée en particulier. Même chose pour Sainte-Sophie lorsqu’une plainte est adressée contre un chien agressif, l’inspecteur canin émet un avis d’infraction et la cour prendra les dispositions nécessaires. À Saint-Colomban, le règlement stipule que «tout chien méchant, dangereux ou ayant la rage; tout chien qui attaque ou qui est entraîné à attaquer un être humain ou un animal sur commande ou par un signal est prohibé».

Pour Prévost, les pitbulls ne sont pas interdits sur le territoire, cette position est conforme à une entente de services conclue avec la SPCA Laurentides-Labelle. Cependant, des dispositions sont en vigueur pour les chiens qui démontrent un comportement dangereux, et ce, peu importe la race de l’animal.

La plupart des municipalités du territoire ont une clause dans leur règlement qui interdit tout chien de race: bull terrier, staffordshire bull terrier, american bull terrier ou american staffordshire terrier (pitbull); tout chien hybride issu d’un chien de la race mentionnée ci-haut.

Loi provinciale

Le premier ministre Philippe Couillard a mentionné cette semaine souhaiter étudier le cas des pitbulls grâce à un comité de travail dès cet automne, qui pourrait mener à une loi provinciale sur les chiens considérés dangereux.

Pour bien connaître les règlements de votre municipalité, vous pouvez vous référer à leur sur site Internet où l’on retrouve la plupart des règlements municipaux.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.