Une femme a perdu la vie en tombant dans la rivière du Nord derrière le Gym X.

| Par France Poirier

Une femme se noie dans la rivière du Nord

Saint-Jérôme

Une femme âgée vers la fin de la trentaine a perdu la vie après avoir glissé dans la rivière du Nord derrière le centre Gym X à Saint-Jérôme.
L’accident est survenu samedi après-midi. La femme de Saint-Jérôme était sur le bord de l’eau avec des amis et profitait du soleil.
«Selon ce que les témoins ont raconté, elle aurait enlevé ses souliers et aurait glissé, puis est tombée sur le dos dans la rivière et a été emportée par le courant», a souligné l’agent Robin Pouliot du Service de police de Saint-Jérôme.
Immédiatement, les amis ont contacté le service d’urgence. Arrivés sur place, les policiers se sont jetés à l’eau pour aider la femme, mais ont dû s’y reprendre à deux fois en raison de la force du courant. Finalement, l’un des policiers s’est laissé porter par le courant et a pu nager jusqu’à la femme pour la sortir de l’eau.
Les ambulanciers et les pompiers étaient sur place pour prêter mains forte aux policiers arrivés en premier.
Les pompiers ont utilisé le défibrillateur alors que la dame était inconsciente. Elle a été transportée à l’hôpital où son décès a été constaté. Il semble que le courant soit fort dans ce secteur où il y a un ancien barrage électrique.
Rappelons que l’an dernier, au début du mois de juin, un kayakiste avait trouvé la mort à cet endroit alors qu’il participait à une expédition avec d’autres kayakistes.
Une femme a perdu la vie en tombant dans la rivière du Nord derrière le Gym X.

La noyade au Québec

Depuis les années 1990, la Société de sauvetage du Québec observe une tendance à la baisse du nombre annuel de noyades au Québec, signe que les nombreuses campagnes de prévention de la Société de sauvetage ont été fructueuses.
Il n’en demeure pas moins que chaque noyade en est indéniablement une de trop; il est donc capital de poursuivre les efforts d’éducation et de sensibilisation du public.

Statistiques

Au moment d’envoyer sous presse, soit en date du 9 juillet, la Société de sauvetage avait recensé 22 noyades pour l’année 2018, comparativement à 26 à pareille date en 2017. Depuis 2000, les chiffres oscillent entre 61 (2001) et 97 cas (2004) de noyades par année.
Les plans d’eau naturels sont les premiers endroits où se produisent les noyades (69%), suivis de très loin (10%) des piscines résidentielles et spas et des baignoires (9%).
(Source : Société de sauvetage)

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.