| Par France Poirier

Un spectacle empreint de blues et de rock

Sébastien Plante (Les respectables) et son amoureuse Jessyka Lapierre seront sur la scène de l’Amphithéâtre Rolland à Saint-Jérôme le 30 juillet prochain. Le duo Seb et Jess revisitent des succès de rock et de blues. Un spectacle qu’ils ont très hâte de présenter chez eux dans les Laurentides.

Amoureux depuis un peu plus de deux ans et demi, ils ont vécu une bonne partie de leur vie à deux en confinement. « J’étais en train de finir un projet solo, un disque en anglais de chansons que j’avais écrites alors que j’étais plus jeune. Jess m’a aidé à faire la pochette et à faire une vidéo. On l’a fait sur le toit de la maison avec des écrans verts dans le salon. Elle a même gagné un prix avec cette vidéo pour la chanson I’m still dreaming », raconte Sébastien.

« On a très hâte de faire notre spectacle à Saint-Jérôme parce que c’est chez nous. On habite à Morin-Heights.  »  – Sébastien Plante

Lui on le connaît comme le chanteur des Respectables. Jessyka, elle, est réalisatrice et productrice. Elle a étudié à L’inis qui est un centre de formation professionnelle en cinéma, télévision, documentaire, médias interactifs et jeux vidéo à Montréal. Elle y a fait une formation en réalisation, télévision, profil fiction. 

« J’ai réalisé un court métrage Dormir avec Mathilde qui est maintenant à la télévision, dont je ne suis pas la réalisatrice. J’ai aussi fait Dormir avec moi. J’ai réalisé Les Ex une websérie et le Journal d’une confinée. J’écris des scénarios et je les filme. Je gagne ma vie en faisant des corporations et de la publicité », raconte Jessyka.

La chanteuse qui sort de l’ombre

« Avant, je chantais en cachette. Toute ma jeunesse, je chantais avec ma sœur. On faisait des duos. Puis, je me suis même présentée à Canadian Idol à l’âge de 18 ans sur l’insistance d’une connaissance. Je viens de la Gaspésie, il y a surement des gaspésiens qui sont bilingues, mais moi l’anglais est arrivé plus tard dans ma vie. Lors de mon passage à cette émission, je ne savais pas parler en anglais et ça été très difficile. J’ai été traumatisée et sur scène je me suis mise à pleurer. Alors, j’ai cessé de chanter devant d’autres personnes », raconte Jessyka amèrement.

En vivant avec Sébastien, elle n’a pas eu le choix de lui dire. « Je me faisais des karaokés seule quand il sortait de la maison. En confinement, j’ai décidé de lui dire et on a commencé à chanter ensemble. On s’est mis à écrire des « tounes » ensemble. On se permet de dire des choses. Moi, j’ai mon regard de femme de 33 ans de ma génération. On développe une manière de cohabiter nos deux pensées dans une même œuvre », raconte-t-elle.

« Quand j’ai découvert qu’elle chantait depuis toujours, je l’ai invité à chanter sur deux pièces de cet album. J’ai commencé à lui parler de mon show Seb’s Music Shop que je faisais en solo. Je suis un homme-orchestre. Je fais du vieux rock et blues. Je suis allé en Louisiane avec ce show-là. J’ai fait le Festival de jazz à Montréal. J’ai fait plusieurs événements avec ce show. J’ai impliqué Jess avec moi dans ce projet et c’est devenu Seb & Jess qui présente Rock’N’Blues. Je ne peux pas être plus heureux. Je travaille avec mon amoureuse. Elle a une personnalité forte sur la scène. Elle a une voix merveilleuse et ce répertoire lui colle à la peau. En show, on ajoute de l’humour là-dedans. On a un petit côté Sonny and Cher », souligne le chanteur.

Spectacles à Paris

Par accident, ils ont fait la chanson Aimer d’amour. Ç’a leur a donné le goût de faire un album en français. 

« On a signé avec la compagnie Les disques Passeport, la même avec qui j’avais fait l’Argent fait le bonheur avec Les Respectables. On a également un hommage aux Rolling Stones qu’on produit ensemble. On va les voir à Paris prochainement et tant qu’à y être on a fait des appels et on fera deux spectacles à Paris. Le premier au Jazz club l’Étoile le 21 juillet et le 22 juillet au NO.PI qui est la nouvelle salle branchée de Paris. On va participer avec d’autres musiciens à un hommage au Rolling Stones. On a de nombreux projets et c’est très stimulant », ajoute Sébastien.

« On a très hâte de faire notre spectacle à Saint-Jérôme parce que c’est chez nous. On habite à Morin-Heights, Jess y a une maison. On a rénové et on s’est fait un studio pour faire nos propres choses. J’adore les Laurentides et la vibe qu’il y a », raconte Sébastien.

Mes enfants me suivent parfois, mais là ils pourront venir nous voir. Nos amis du coin aussi pourront venir. L’Amphithéâtre Rolland est un bel amphithéâtre. On passe souvent devant et on se disait que ce serait agréable d’y faire un spectacle. On a bien hâte de rencontrer les gens de la région. 

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.