L’équipe était fière de recevoir les deux prix prestigieux. De gauche à droite; Édith Rolland, responsable de la billetterie; Maude Locat, responsable des relations philanthropiques et du financement privé; Émilie Gauvin, adjointe à la direction artistique; Nathalie Lepage, directrice communications et marketing; et David Laferrière, directeur général et artistique. (Crédit photo: Courtoisie)
|

Le Théâtre Gilles-Vigneault se démarque

Par France Poirier

Le Théâtre Gilles-Vigneault a remporté deux prix importants lors du gala annuel de l’Association professionnelle des diffuseurs de spectacles – RIDEAU. L’événement se tenait dans le cadre du congrès annuel qui devait avoir lieu en février, mais qui avait été reporté au mois de mai.

David Laferrière, directeur général et artistique du Théâtre Gilles-Vigneault, a reçu le très prestigieux prix Diffuseur de l’année ainsi que le prix Médiation culturelle. M. Laferrière était accompagné de plusieurs membres de son l’équipe.

« Quelle joie et quel honneur pour notre équipe de recevoir ces deux prix! Ils nous redonnent l’élan nécessaire pour poursuivre notre mission et mettent un baume sur les moments difficiles des deux dernières années. Bien que nous n’ayons pas présenté tous les spectacles prévus, nous sommes restés actifs en proposant des activités gratuites, comme 31 femmes, 31 spectacles et la série Les lendemains qui chantent. Nous avons aussi accueilli des résidences d’artistes et réalisé de nombreuses activités avec notre communauté, ce qui nous rend particulièrement fiers. Je remercie tous les employés du Théâtre ainsi que notre conseil d’administration pour leur engagement et leur enthousiasme », a fait savoir le directeur général et artistique.

Année parsemée des fermetures

Selon David Laferrière, malgré les embûches causées par la pandémie en 2021, le Théâtre Gilles-Vigneault a su se démarquer. « Dans une année parsemée de fermetures, on a fait 115 spectacles malgré tout et programmé deux très gros événements gratuits. Il y a eu 10 projets de résidences dans l’année. De plus, le projet Culture de rue, en collaboration avec le Centre de jour, le Book humanitaire et le CISSS des Laurentides, a connu un succès. Il nous a d’ailleurs valu le prix Médiation culturelle. On a fait de belles folies grâce à un programme atypique », ajoute le directeur avec enthousiasme.

Le projet Culture de rue est né d’un partenariat entre le Théâtre Gilles-Vigneault, le CISSS des Laurentides ainsi que le milieu communautaire. Il a permis, au fil de neuf ateliers artistiques, de donner accès aux arts à une cinquantaine de personnes en situation de vulnérabilité d’itinérance, sur le territoire de Saint-Jérôme. Cette initiative a été pilotée par Émilie Gauvin, adjointe à la direction artistique.

Le prix Médiation culturelle souligne donc l’ingéniosité du processus de mise en relation entre les sphères de la culture et du social, la construction de nouveaux liens entre politique, culture et espace public. L’initiative de médiation culturelle met en lumière le vaste ensemble de pratiques allant des actions de développement des publics à l’art participatif et communautaire. Le lauréat a été déterminé par un jury.

La fierté de l’équipe

L’équipe du Théâtre Gilles-Vigneault a dû jongler avec toutes sortes de situation au cours des deux dernières années.

« Ce qui nous rend fiers, c’est d’avoir gardé le contact avec le public et les artistes et leur donner tout l’espace. C’était important pour nous. Nos équipes étaient toutes mobilisées, c’est un truc de groupe. Tous ont embarqué. Notre plus grande qualité et en même temps notre plus grande force, c’est l’équipe », conclut David Laferrière.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.