|

Voyage historique du père Noël

Par Aurélie Moulun

L’origine de ce personnage est très ancienne, elle remonterait à l’Antiquité ! Celui que l’on connait aujourd’hui sous le nom de « père Noël »  s’appelait à l’époque Nicolas de Myre. Mais pour arriver au personnage que l’on attend impatiemment dans la nuit du 24 au 25 décembre, il aura beaucoup voyagé! Voici son récit.

1re escale : Le tout premier père Noël

Nicolas de Myre serait né en l’an 270. Il était un « riche évêque turc » qui « avait l’habitude, pendant la nuit, d’aller distribuer des cadeaux et de la nourriture aux plus pauvres », explique le média Noovo.

Nicolas de Myre était aussi connu pour son amour envers les enfants. « La tradition veut que, chaque année à Noël, Nicolas passât de porte en porte sur le dos d’un âne distribuer des friandises aux enfants », rapporte Radio-Canada. Il ne fait pas de doute, M. de Myre était un saint extrêmement populaire en Europe.

Parallèlement, à cette époque, l’Église cherchait à remplacer « les personnages de fêtes païennes par des saints », souligne Noovo. Ainsi, une fois canonisé, Nicolas de Myre a donné son nom à une fête religieuse : la Saint-Nicolas.

Le nom de père Noël viendrait du terme néerlandais « Sinterklaas » qui signifierait Saint-Nicolas. Le terme néerlandais aurait ensuite été déformé, devenant Santa Claus (père Noël).

2e escale : Il arrive aux États-Unis

La légende de Saint-Nicolas atterrit en Amérique du Nord et c’est un pasteur qui transformera son personnage. Clement Clarke Moore, dans des écrits publiés en 1821 et 1823, définira Saint-Nicolas comme « un personnage plus doux et souriant », rapporte Futura-Science.

D’ailleurs, c’est dans ces écrits que « Santa Claus » gagnera un « bonnet et des rennes pour tirer son traîneau rempli de présents ».

3e escale : Un portrait dans la presse

Ce n’est que quelques années plus tard que sont créées les illustrations qui représentent le père Noël que l’on connait aujourd’hui !

Les illustrateurs de presse John Tenniel et Thomas Nast l’ont dessiné : « un vieillard bedonnant, vêtu d’un costume bordé de fourrure blanche et retenu par un large ceinturon de cuir », indique le magazine. Puis, on aurait appris en 1885 que notre cher père Noël réside au pôle Nord ! Une idée établie par Thomas Nast d’ailleurs.

4e escale : le père Noël décroche son premier emploi

Eh oui ! En 1931, le père Noël travaille désormais pour l’entreprise Coca-Cola. Il devient la mascotte de la compagnie pour une campagne publicitaire. C’est à ce moment où l’image du père Noël sera gravée dans notre mémoire collective.

L’illustrateur Haddon Sundblom dessine à nouveau le père Noël. D’après Futura- Science, cette campagne publicitaire aurait permis de fixer la couleur du manteau du père Noël ! « Car, à cette époque, le père Noël semblait encore hésiter entre le rouge… et le vert », explique-t-il.

Sources : Radio-Canada, Wikipédia, Noovo, Futura-Science. 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.