|

Un déneigeur ne répond plus aux appels des clients

Par Luc Robert

L’Office de la protection du consommateur (O.P.C.) traite quatre plaintes reçues depuis le début de décembre 2020, contre la firme Déneigement S. F.

« Les plaintes concernent des services de déneigement qui n’auraient pas été rendus, même si payés en partie ou pour la saison hivernale entière », a détaillé M. Charles Tanguay, porte-parole de l’OPC.

L’organisme n’a pas trouvé beaucoup de renseignements à son sujet. « Nos agents n’ont pas trouvé de nom spécifique de compagnie le liant à l’individu. Les plaintes sont portées à son propre nom (Sébastien Fontaine). Où est-il ? Est-il solvable ? Ce n’est jamais évident à établir. »

M. Tanguay invite d’éventuelles victimes à se plaindre en double. « Même si cela a été payé il y a longtemps, via une carte de crédit, insistez auprès de l’émetteur pour annuler la transaction. Plaignez-vous à l’OPC et aussi aux policiers. »

« Il n’y a pas de mécanisme de protection qui existe, comme celui des agences de voyages, où il y a une caution (fonds de voyage). C’est évalué au cas le cas. »

À la Police de Saint-Jérôme, l’agente Chantal Bellemare a fourni une version générale.

« Depuis le début de janvier, nous avons reçu deux appels concernant des histoires de déneigement. Des dossiers sont ouverts. Si les gens se sentent lésés, ils peuvent nous aviser. Si une personne a été menacée, à ce moment-là, ça pourrait relever du code criminel. »

Nombre varié

Deux résidents du secteur Bellefeuille incitent les citoyens à foncer vers les autorités. Mme Martine Saint-Pierre a fait état de plusieurs propriétaires et occupants du boulevard de la Salette et de la rue de la Montagne, qui ne reçoivent plus ou pas de service de déneigement.

« On parle de résidents d’au moins huit blocs à appartements, auxquels le supposé déneigeur venait solliciter les occupants en sonnant aux portes. Il proposait des services de déneigement de trottoirs, de balcons, d’escaliers et de cabanons. Dans notre cas, il demandait deux versements, pour un total de 900 $. On songeait à bloquer le 2e chèque en janvier, mais comme les gens des autres blocs payaient, on s’est fait endormir en l’envoyant nous aussi. On n’a pas revu l’individu », a expliqué Mme Saint-Pierre.

Plusieurs citoyens hésitent à entreprendre des démarches.

« Ils sont majoritairement des aînés, qui craignent les représailles. Les gens ont peur et baissent les bras. Ce n’est pas ça, la bonne marche à suivre. Il faut le laisser savoir en grand nombre : c’est la première étape, avant (la cour) des petites créances », a-t-elle ajouté.

À la rue ?

Un autre client a eu des démêlés avec ledit déneigeur, cette fois pour 800 $.

« À la 2e tempête de l’hiver, il a envoyé la neige dans les fenêtres du sous-sol. Et le samedi 16 janvier, pour le beau 35 cm de neige, il n’est pas venu. Il m’a fermé la ligne au nez et ne répond pas aux messages textes. Quand j’ai exigé un remboursement, il m’a menacé : si je parle de lui, il me mettrait à la rue et je le regretterais », a témoigné M. Serge Coursol.

« Au registre des entreprises, il donne une fausse adresse, renouvelée en novembre 2020. Il est écrit qu’il n’a pas d’employés, mais il déneige plus de 100 clients, sans aucun équipement. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

11 Comments

  1. Nadine

    Oui je confirme, nous sommes 2 voisins à avoir été volé par Service de déneigement S.F., nous il n’est jamais passé aucune fois. Malgré nos demandes récurrentes de remboursement, il n’a jamais voulu, il est devenu agressif, méchant et menaçant. En plus la police n’a rien fait quand on a appelé.

    Reply
    • Francois Cossette

      La police est la pour arreter les honnetes gens pas les bandits, c’est bien trop fatiguant

      Reply
    • Martine St Pierre

      C’est exactement ça.

      Reply
  2. Marc

    Tres impoli! Ma crier apres au cellulaire et est passer une fois en decembre cest tout et pu jamais revenu

    Reply
    • josianne

      je viens de lui parler de vive voix a l’instant et il n’offre plus le service, cest lui meme avec une voix basse qui me l’a dit

      Reply
  3. Julien Colpaert

    Veritable fraude. La seule fois qu’on les a vu c’est quand on a voulu canceller a la veille du second cheque. Une fois le paiment fait, disparu de nouveau. On a fait notre plainte et on va aller aux petites creances. J’espere que les autres victimes feront de meme.

    Reply
  4. Louis Fernand

    Vraiment pitoyable. Des dizaines de blocs touches par un fraudeur en pleine pandemie. C’est une vrai honte.

    Reply
    • Martine St Pierre

      Quand il est venu pour le contrat, il m’a dit avoir signé avec les immeubles sud de la rue jusque Lamontagne. Ça fait, juste ici, 10 ou 12 blocs, si ma mémoire est bonne.

      Reply
  5. Martine St Pierre

    À la signature du contrat, il disait avoir déjà plus d’une centaine de clients « à date » et le coté sud des blocs voisins jusque rue Lamontagne. Qu’il avait des employés réguliers, petite souffleuse, même qu’il allait acheter une brosse mécanique pour le pavé uni. Qu’il travaillerait avec « ses gars » pour assurer la qualité. Il présentait bien, polo et masque avec ses initiales SFD et beau parleur. Comment aurais-je pu lui faire un procès d’intention et présumer que monsieur n’était peut-être pas honnête?

    Reply
  6. Lucie

    Il m’a pris mon argent aussi et aucune fois est venu gratter. Honte à toi

    Reply
  7. AMaisonneuve

    Nous aussi on a été victime de fraudes de Sebastien Fontaine, et on veut le poursuivent aux petites créances. Comment trouver son adresse?

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.