Un pique-nique avait été organisé par les Citoyens actifs du Vieux-Bellefeuille en septembre.

| Par Simon Cordeau

Réanimer la vie de quartier

 Les Citoyens actifs du Vieux-Bellefeuille ont eu leur assemblée de fondation le 16 novembre dernier, alors que plusieurs projets communautaires sont déjà en branle. Les membres de l’organisme veulent recréer une vie de quartier dans leur village. 

« C’était super! On était 28 personnes, ce qui est vraiment un beau taux de participation. Des gens de tous les groupes d’âge étaient là, des plus jeunes aux plus âgés. Il y avait une dame de 90 ans. C’est venu mobiliser les citoyens. Les gens ont le goût de faire bouger les choses », rapporte Mélissa Vincent, présidente et initiatrice des Citoyens actifs du Vieux-Bellefeuille.

Jardin collectif, corridor piétonnier et carnaval d’hiver

Jeudi 2 décembre, le conseil d’administration avait sa première rencontre. Quatre sous-comités ont été créés. D’abord, celui du jardin collectif. « Le jardin sera implanté à côté de l’église du village, dès le printemps. Nous sommes impliqués avec l’école primaire, les scouts de Bellefeuille et le Mou-vement d’Entraide de Bellefeuille, mais ce sont les Citoyens actifs qui sont porteurs
du dossier »
, explique Mme Vincent.

Ensuite, le sous-comité de la qualité de vie sécuritaire. Celui-ci réclame un corridor piétonnier avec trottoir sur le boulevard de la Salette et la rue des Lacs, pour favoriser la mobilité active des citoyens. Une pétition à cet effet a déjà récolté quelque 1 300 signatures. « On veut un village connecté à la nouvelle école. En ce moment, il n’y a pas d’accès sécuritaire. Si les jeunes veulent se rendre à l’école en vélo, ils ne peuvent pas », déplore la présidente. Le sous-comité demande aussi une caserne de pompiers à Bellefeuille.

Le sous-comité des évènements et des activités organisera un carnaval cet hiver au village, prévu pour le temps des sucres en février ou en mars. « On veut que ça bouge! On veut qu’il se passe quelque chose », s’enthousiasme déjà Mme Vincent.

Enfin, le sous-comité de la valorisation des espaces de vie travaillera à protéger les espaces verts, entre autres. « Nous sommes à la recherche de nos bénévoles pour s’impliquer dans ces comités. Des gens ont déjà manifesté leur intérêt, donc nous sommes vraiment une masse d’une trentaine de bénévoles », indique Mme Vincent.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.