(Photo : Courtoisie)
|

Pas de raccompagnement pour Nez rouge en 2020

Par France Poirier

Un autre signe que 2020 est bien différente, alors que déjà certaines municipalités ont annoncé que la cueillette de bonbons pour l’Halloween n’aurait pas lieu, d’autres que le défilé du père Noël est annulé, c’est au tour d’Opération Nez rouge de revoir sa formule pour 2020.

Opération Nez rouge a choisi de ne pas mettre en place, cette année, son service de raccompagnement qui est une partie essentielle de sa campagne durant le temps des Fêtes. Une campagne de sensibilisation adaptée à la situation sanitaire devrait être dévoilée en novembre. C’est en collaboration avec la Santé publique qu’Opération Nez rouge a pris cette décision alors que dans le contexte sanitaire actuel, l’impact sur la logistique d’une telle organisation aurait été énorme.

« La sécurité de nos bénévoles, de nos clients et de nos maîtres d’oeuvre locaux a toujours été la priorité de nos actions », rappelle Jean-Philippe Giroux, directeur général de l’Opération Nez rouge, avant d’ajouter : « Notre choix a été longuement réfléchi et ce n’est pas sans émotions que nous avons pris cette décision. Nous sommes convaincus que de belles actions resteront possibles durant le temps des Fêtes et, d’ici là, nous rappelons à tous de planifier leur retour à la maison de façon sécuritaire. »

Une première en 32 ans à Saint-Jérôme

L’un des piliers d’Opération Nez rouge à Saint-Jérôme, Michel Gagnon explique que cette décision n’a pas été prise de gaieté de cœur. « Il y a eu un premier sondage auprès des différentes organisations de Nez rouge et, dans l’ensemble, on souhaitait mettre en place la campagne de raccompagnement 2020. Par ailleurs, quand le gouvernement a annoncé le défi 28 jours, la plupart étaient convaincus que ça irait au-delà de 28 jours », souligne Michel Gagnon qui est président de Nez rouge à Saint-Jérôme depuis plus de 15 ans.

Une grosse organisation

Michel Gagnon explique que le service demande beaucoup d’organisation qui doit être planifiée à l’avance puisqu’il y a plus de 1 600 raccompagnements en 17 jours et plus de 600 bénévoles.

« Avant même que la décision ne tombe, on avait déjà un problème au niveau de notre quartier général, qui est depuis quelques années à l’Académie Lafontaine, où présentement les adultes ne peuvent pas entrer, puisque c’est un milieu scolaire. De plus, bon nombre de nos bénévoles craignaient de monter dans les voitures d’étrangers à cause des risques de contagion. Nous en étions déjà à repenser les repas pour les bénévoles, une grosse planification », explique monsieur Gagnon.

D’ici quelques semaines, Opération Nez rouge devrait présenter son plan de sensibilisation

L’Opération Nez rouge vous invite, en tout temps, à planifier votre retour à la maison en toute sécurité en appelant un proche, un taxi ou en désignant un chauffeur avant votre soirée.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. Louise

    Très bon raisonnement de votre part. Déjà que beaucoup de gens ne respectent pas les consignes de sécurité ce serait dommage que des bénévoles soient contaminés.Bravo pour votre beau et bon travail 👏🏽 👍🏽☘️

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.