L’urgence du Book humanitaire déménage dans quelques jours au 420 rue du Marché au centre-ville de Saint-Jérôme.

| Par France Poirier

L’urgence du Book humanitaire a trouvé un local

Dans un texte la semaine dernière, on vous relatait la situation de l’urgence du Book humanitaire, alors qu’elle devait déménager le plus rapidement possible. Le Nord a appris qu’un nouveau local a été trouvé au centre-ville de Saint-Jérôme.

Ainsi, l’urgence du Book humanitaire qui était située au coin des rues Labelle et de Martigny déménage dans les prochains jours au 420 rue du Marché, dans l’ancien local du Carrefour Jeunesse-Emploi.

Lundi matin, la directrice du Book humanitaire, Rachel Lapierre, nous faisait part de la situation. « Nous sommes en train de repeindre. Nous sommes vraiment contents. Pour l’instant, on a une entente jusqu’à la fin mars pour voir comment ça va fonctionner avec l’environnement et le voisinage. Le local est beaucoup plus grand et plus sécuritaire. Nous aurons un espace avec deux lits pour coucher des malades. De plus, il y a un local annexé avec une vitre qui pourra servir pour des rencontres, soit avec des policiers, les travailleurs sociaux ou autres », explqiue-t-elle. 

Un projet innovateur

La semaine dernière, le maire Marc Bourcier avait convié des représentants d’organismes qui s’occupent de l’itinérance pour discuter ensemble dans le but de trouver solutions. 

« Le maire nous a demandé, à partir d’une page blanche, d’inscrire chacun de notre côté notre vision idéale d’un projet innovateur pour les personnes sans-abri, un projet commun à long terme », explique Rachel.

Comme M. Bourcier l’expliquait en entrevue avec le journal la semaine dernière, il souhaitait que les gens s’expriment sur la situation. C’est ce qui a été fait, selon Rachel. « J’ai lancé l’invitation à tous les partenaires dans le dossier de l’itinérance pour qu’on discute ensemble des solutions. Il faut se parler pour trouver une solution à court, moyen et long terme », avait souligné le maire. 

« Chacun des représentants des organismes présents parlait de son rôle et de ses enjeux », ajoute Rachel « C’était très enrichissant de connaître la situation et l’implication des autres. J’ai bon espoir qu’on trouve une solution à long terme. »

« Si tout le monde est là pour le bien commun et que les usagers sont au centre de leur implication, on va y arriver et ce n’est pas important qui aura le lead. L’important, c’est que les gens soient au cœur des préoccupations de tous », indique la directrice du Book humanitaire. 

Préoccupation pour le CISSS des Laurentides

Trois personnes qui représentaient le CISSS des Laurentides étaient présentes lors de la rencontre avec la Ville. « L’itinérance est un phénomène social important devant lequel nous sommes extrêmement sensibles. Nous travaillons tous en mode collaboration afin d’assurer une prise en compte globale des multiples besoins de cette clientèle », nous a fait savoir par courriel une porte-parole du service des communications du CISSS.

Le service d’organisation communautaire du CISSS des Laurentides accompagne les partenaires dans les diverses démarches pour répondre aux enjeux du milieu de l’itinérance, a ajouté la porte-parole. 

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.