|

Les pompiers donnent de l'équipement aux confrères du Bénin

Par France Poirier

SAINT-JÉRÔME. Le Service de la sécurité incendie de Saint-Jérôme a offert ses anciens habits de combat et ses appareils respiratoires aux pompiers du Bénin de l’Afrique de l’Ouest. Le représentant de la mairie de Porto-Novo, Jules Djossou, qui était en visite au Québec, a remercié le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, pour ce geste de générosité.

Dans le cadre d’un projet humanitaire Canada/Afrique, un groupe de professeurs et d’étudiants diplômés en techniques de sécurité incendie du collège Montmorency a rencontré la brigade des sapeurs-pompiers du Bénin, et ce, à la ville de Porto-Novo du 26 mai au 14 juin. Cette mission humanitaire avait pour objectif premier d’apporter de l’équipement et d’enseigner différentes formations aux pompiers de cette région de l’Afrique de l’Ouest.

«C’est une grande fierté de pouvoir s’aider entre municipalités. Bien que plus de 8000 kilomètres nous séparent, la générosité n’a pas de frontières. Félicitations à notre Service de la sécurité incendie d’avoir su recycler nos surplus d’équipement qui ne respectaient plus les exigences canadiennes (maximum 10 ans d’utilité), mais qui étaient dans un très bon état, pour ainsi mieux outiller les sapeurs-pompiers du Bénin», a témoigné le maire de Saint-Jérôme. Fait à signaler, les équipements que portaient les pompiers africains avaient 30 à 40 ans d’usage alors pour eux des équipements de 10 ans est une grande amélioration.

«La Ville de Saint-Jérôme peut se réjouir de cette initiative humanitaire, en particulier du pompier jérômien Michaël Therrien qui était l’un des enseignants et qui a permis cette belle réalisation», a rappelé Bernard Bougie, président de la Commission de la sécurité publique – incendie.

M. Therrien a expliqué que les huit étudiants et deux enseignants dont il faisait partie, ont donné de la formation avec les pinces de désincarcération, le sauvetage en ascenseur et la formation en premiers soins. «Nous souhaitons lors d’une prochaine mission leur donner de la formation pour le sauvetage en espaces clos, comme ils ont de nombreux puits, ce sera une formation utile pour eux», a ajouté M. Therrien.

À propos du don

Cette donation est un partenariat entre la Fondation du Collègue Montmorency et la Fondation SEMAFO. Cette Fondation œuvre en Afrique de l’Ouest depuis 7 ans, et s’occupe de soutenir la population au niveau de la santé, l’agriculture et particulièrement l’éducation. Au total, la Ville de Saint-Jérôme a accepté de se départir des biens d’équipements du surplus d’actif, soit 60 habits de combat, dix appareils respiratoires, plusieurs casques et deux planches dorsales.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.