(Photo : Nordy - Sébastien Fleurant)
|

Les Pays-d’en-Haut : une nouvelle circonscription fédérales dans les Laurentides

Par Aurélie Moulun

Le 1er février, la proposition d’un redécoupage de la carte des circonscriptions fédérales a été déposée à la Chambre des Communes. On apprenait alors qu’une nouvelle circonscription allait voir le jour dans les Laurentides : celle des Pays-d’en-Haut.

Celle-ci regrouperait l’ensemble des villes de la MRC des Pays-d’en-Haut qui appartenait avant au comté de Laurentides-Labelle.

Alors que les villes de Prévost, Saint-Colomban, Saint-Hippolyte faisaient partie du comté Rivière-du-Nord, celles-ci appartiendront désormais aux Pays-d’en-Haut.

Un ajout nécessaire dans les Laurentides

Pour la députée de Laurentides-Labelle, Marie-Hélène Gaudreau, les Laurentides avaient besoin d’une circonscription additionnelle. « On a vu une augmentation assez importante de la démographie dans la région. Et on croit qu’on va continuer à augmenter en nombre », explique-t-elle.

Le redécoupage des circonscriptions s’effectue chaque dix ans. Mme Gaudreau souligne que l’objectif de ce remaniement consiste à conserver un équilibre entre le nombre de population dans chaque circonscription.

« C’est une règle de coefficient de proportionnalité. L’objectif cible, c’est 108 000 personnes à plus ou moins 25 %. » Dans Laurentides-Labelle, on compte environ 123 000 personnes d’après la députée. « On déborde presque déjà et on sait que ça va continuer à augmenter », dit-elle.

Pour Rhéal Fortin, député de Rivière-du-Nord, l’ajout d’une circonscription est également une « évidence ». « Beaucoup de gens sont venus s’installer ici pendant la pandémie. Ça prenait un ajustement quant à la quantité de population ; on en avait besoin », explique-t-il.

Éviter de « charcuter » : une priorité

Marie-Hélène Gaudreau ne peut pas se dire satisfaite du redécoupage « parce qu’il y a un déséquilibre ». Alors que les Laurentides gagnent une circonscription, elle déplore que la région de la Gaspésie ait perdu un siège aux Communes. J’accepterais le tout si on ne charcutait pas l’Est du Québec », explique-t-elle.

Toutefois, pour les Laurentides, l’essentiel était d’abord de respecter « le statut des municipalités et des MRC », soutient Mme Gaudreau. En d’autres mots, elle ne souhaitait pas voir de municipalités ou de MRC divisées dans plusieurs circonscriptions. « Je suis contente de voir que notre proposition de ne pas charcuter des MRC comme celle des Pays-d’en-Haut ait été entendue », dit-elle.

Un redécoupage « étonnant »

Si la MRC des Pays-d’en-Haut n’a pas été « charcutée », ce n’est pas le cas pour celle de la Rivière-du-Nord. Trois des villes iront dans le comté de Pays-d’en-Haut. Seulement deux d’entre elles demeureront dans le comté de la Rivière-du-Nord.

Rhéal Fortin est tout de même rassuré. La ville de Prévost n’a pas été scindée en deux lors du redécoupage. Au départ, « on voulait exclure la partie nord de Prévost et la municipalité de Saint-Hippolyte du comté de la Rivière-du-Nord », explique-t-il. Ce à quoi il s’était objecté avec le maire de la Ville, Paul Germain.

« Maintenant, avec le redécoupage présenté, c’est comme si on nous disait : ’’On vous donne raison. Mais on envoie Prévost et Saint-Hippolyte dans un autre comté’’ », déplore-t-il.

Le comté Rivière-du-Nord comptera désormais trois villes : Saint-Jérôme, Sainte-Sophie et Sainte-Anne-des-Plaines. « En termes de critères et d’intérêts des communautés, je ne vois pas de liens entre Sainte-Anne-des-Plaines et Saint-Jérôme, Sainte-Sophie. La Ville est dans une autre MRC, elle a une autre commission scolaire, c’est étonnant », dit-il.

Malgré sa surprise, M. Fortin n’a pas nécessairement l’intention de contester le redécoupage. « Je contesterais si mes électeurs n’étaient pas contents. Je me ferais alors un devoir de contester dans ce cas-là », soutient-il.

De son côté, Paul Germain se dit également content du résultat. « À la Ville, on est très satisfait du redécoupage. Notre souci était vraiment que Prévost ne soit pas scindé en deux. C’est sûr que j’aurais mieux aimé rester dans le comté de la Rivière-du-Nord. Il y a moins de monde impliqué donc l’accès au député est plus facile. Mais je salue la décision du commissaire d’avoir conservé Prévost en entier », soutient-il.

La carte des nouvelles circonscriptions déposée le 1er février est un rapport de propositions. Ainsi, les élus de la province peuvent encore faire des objections et demander des changements jusqu’au début du mois de mars.

Les circonscriptions fédérales en 2021 et la proposition déposée aux Communes

Circonscriptions en 2021

Argenteuil – La Petite-Nation : MRC d’Argenteuil, MRC de Papineau, les villes de Lac-des-Seize-Îles, Morin-Heights, Saint-Adolphe-d’Howard, Wentworth-Nord, L’Ange-Gardien et Notre-Dame-de-la-Salette.

Laurentides-Labelle : MRC des Laurentides, MRC d’Antoine-Labelle, MRC des Pays-d’en-Haut sauf les villes de Morin-Heights, Saint-Adolphe-d’Howard, Wentworth-Nord et de Lac-des-Seize-Îles.

Mirabel : Mirabel, Sainte-Anne-des-Plaines, Oka, Pointe-Calumet, Saint-Joseph-du-Lac et de Saint-Placide, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Kanesatake et Saint-Colomban.

Rivière-du-Nord : Prévost, Saint-Jérôme, Saint-Hippolyte, Sainte-Sophie.

Circonscriptions proposées en 2023

Argenteuil – La Petite-Nation : MRC de Papineau, les villes de Brownsburg-Chatham, Lachute, Grenville-sur-la-Rouge, Saint-André-d’Argenteuil, la municipalité de canton de Harrington, le village de Grenville, L’Ange-Gardien et de Val-des-Monts.

Laurentides-Labelle : MRC d’Antoine Labelle, Notre-Dame-de-la-Merci et Saint-Donat.

Mirabel : Mirabel et une partie de la MRC de Deux-Montagnes.

Les Pays-d’en-Haut : MRC des Pays-d’en-Haut et les villes de Mille-Isles, canton de Gore, Wentworth, Chertsey, Entrelacs, Saint-Calixte, Prévost, Saint-Colomban, Saint-Hippolyte.

Rivière-du-Nord : Saint-Jérôme, Sainte-Anne-des-Plaines et Sainte-Sophie.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *