Les parents Philomena Hovyarimana et Suavis Niajogabire et leurs trois enfants arrivés d'Afrique.
|

Deux nouvelles familles débarquent à Saint-Jérôme

Par France Poirier

SOCIÉTÉ. Des réfugiés syriens et africains sont arrivés la semaine dernière à Saint-Jérôme. Les deux familles sont prises en charge par l’organisme Le Coffret.

Fraîchement arrivées la veille, les deux familles étaient tout sourire lorsque nous les avons rencontrées le lendemain matin. Fatigués certes, mais tous les membres semblaient sécuriser par l’encadrement qu’ils ont reçu de l’équipe du Coffret. Les enfants ont été accueillis avec des jouets et un interprète pour chacune des familles était sur place pour leur expliquer le plan de match.

Déjà, ils allaient visiter le logement qui leur était proposé. «Nous avons une banque de noms de propriétaires qui fournissent le logement pour les familles qui arrivent chez nous. Puis, nous les aidons à établir un budget pour être capables de fonctionner», explique Line Chaloux, directrice générale du Coffret.

Plus de 250 bénévoles

Celle-ci compte sur une équipe de douze personnes permanentes et plus de 250 bénévoles pour faciliter l’intégration des nouveaux arrivants. De ce nombre, il y a les familles de jumelage qui contribuent à l’accompagnement des familles qui arrivent chez nous. Saint-Jérôme fait partie de l’une des treize destinations au Québec où sont localisés les réfugiés.

«Nous accueillons en moyenne une centaine de personnes par année, soit entre dix et quinze familles et nous faisons un suivi avec eux pendant cinq ans. Certains sont parfaitement autonomes plus rapidement, d’autres c’est plus long. Ça dépend beaucoup de leurs parcours», ajoute Mme Chaloux.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.