(Photo : Archives)
Marc Bourcier, maire de Saint-Jérôme.
|

Budget 2023: La valeur moyenne des propriétés en hausse de 52 % à Saint-Jérôme

Par France Poirier

Le maire, Marc Bourcier, et les membres du conseil municipal ont adopté le budget 2023 de la Ville de Saint-Jérôme lors de la séance extraordinaire du 20 décembre. « Élaboré dans un contexte où l’inflation est en hausse constante (13 % au cours des trois dernières années et plus de 20 % au cours des huit dernières années), ce budget en est un de rattrapage », a souligné d’entrée de jeu le maire Marc Bourcier.

Notons que le nouveau rôle triennal d’évaluation foncière 2023-2024-2025 a relevé de façon fulgurante les valeurs des propriétés. Ainsi, la valeur moyenne des propriétés en 2022 était à 243 429 $. Elle est passé à 371 002 $, une hausse de 52 %. Le taux de taxation a été revu à la baisse. Il est passé de 0,631 qu’il était en 2022 à 0,483 pour 2023. Ce qui constitue une hausse de 21,50 $ en moyenne par mois, expliquait le maire.

« Un budget de rattrapage »

« Deux éléments majeurs ont façonné l’élaboration du budget 2023. D’abord, après plusieurs années de gel de taxes au cours de la dernière décennie, il nous fallait faire une mise à niveau. Il faut couvrir nos dépenses autrement qu’en utilisant nos excédents accumulés qui servent de fonds de prévoyance pour les situations exceptionnelles. Par le passé, il a été courant d’utiliser ces sommes pour créer l’équilibre budgétaire ou pour payer de nouvelles dépenses. Si cette façon de faire peut sembler pratique, elle n’est pas viable à long terme et est même périlleuse, car ces mêmes dépenses reviendront, année après année. Par souci de saine gestion des finances publiques, il est donc beaucoup plus sage et raisonnable de prévoir les revenus capables de couvrir de façon récurrente les dépenses. De plus, l’inflation galopante et la croissance démographique de notre ville imposent des ajustements importants pour couvrir l’ensemble de nos charges. C’est donc un budget responsable et de rattrapage, qui nous évite de pelleter les problèmes en avant », a précisé le maire Marc Bourcier.

Budget en hausse de 8,8 %

En hausse de 13,11 % par rapport à l’année dernière, les revenus de la Ville se chiffrent 178,7 M$. Suivant la même tangente, les dépenses de 2023 totalisent 180,1 M$. Elles sont en hausse de 8,8 % par rapport au budget précédent. Les affectations et ajustements fiscaux, quant à eux, passent de 7,5 M$ à 1,4 M$; cette réduction est principalement causée par l’absence d’affectation de l’excédent accumulé pour équilibrer le budget de 2023.

Devant la nécessité de faire face à l’inflation extraordinaire, à la hausse des prix de l’ensemble des contrats, des salaires, du carburant, des diverses quotes-parts et des taux d’intérêt, Saint-Jérôme n’a d’autres choix que hausser les taxes foncières et les tarifs pour toutes les catégories d’immeubles.

Maintenir les services

Le maire a rappelé la volonté du conseil de maintenir des services de qualité malgré l’inflation. Répondre aux demandes de la population en matière de sécurité justifie en partie la hausse des dépenses. Le Service de police pourra notamment compter sur l’ajout de 26 nouveaux policiers. 10 seront affectés à la circulation afin d’assurer une meilleure sécurité sur nos routes et plus de quiétude sur le territoire. « Pour une augmentation de 21,50 $ par mois, nous renforcerons la sécurité publique. Nous améliorerons comme jamais l’état de nos rues et nous serons en mesure de bonifier le déneigement. Nous pourrons également opérer le nouveau soccerplex. Celui-ci ouvrira en 2023 grâce à l’embauche de main-d’œuvre qualifiée », a renchéri M. Bourcier.

Contrôle de la dette

En octobre dernier, le conseil municipal de Saint-Jérôme adoptait sa première politique de gestion de la dette. « Celle-ci énonce les grandes lignes de conduite pour contrôler le niveau de son endettement en fonction de la capacité de payer des contribuables. Le tout en maintenant la qualité des services offerts aux citoyens. En accord avec cette politique, le budget 2023 favorise le financement au comptant des immobilisations de moindre valeur et récurrentes. Il prévoit aussi des affectations, dont une somme de 334 000 $ pour réaliser la refonte du plan d’urbanisme », a expliqué le maire.

 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. Francine Nantel

    Je viens de recevoir mon compte de taxe municipale avec un augmentation de 454.81$ et je trouve ça exagéré. Après ce que nous venons de vivre et avec toutes les autres augmentation de nourriture , essence, vêtements ect il aurait pu se retenir un peu et nous laisser respirer. Mauvaise décision de sa part…

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.