| Par Luc Robert

Retour progressif sur la glace pour les plus jeunes à Saint-Jérôme

Le conseil d’administration de la Fédération de hockey mineur de Saint- Jérôme (FHJMSJ) a décidé qu’un retour aux activités se déroulera graduellement du 31 janvier au 13 février prochain.

La FHMSJ présentera d’abord un horaire pour les catégories M7, M9 et M11, ainsi que pour les gardiens de toutes les catégories.

Ensuite, elle fera parvenir un sondage d’intention aux catégories M13 à M21, à savoir quels joueurs et bénévoles par équipe voudraient être sur la glace dans les conditions limitatives actuelles, soit une glace intérieure divisée en six cases, comptant un entraîneur par emplacement.

« La FHMSJ fera tout en son pouvoir pour adapter l’horaire rapidement, si Hockey Québec change la formule. Toutefois, en raison de la gérance d’arénas, les changements peuvent juste se faire à la semaine uniquement. J’ai une date limite pour soumettre nos intentions aux autorités de l’Aréna régional RDN », a expliqué M. Martin Labrosse, président de la FHMSJ.

Bien que pratiquer dans des espaces limités puisse être contraignant, l’organisme jérômien incite les membres à suivre les règles de près.

« Nous vous demandons de bien lire les consignes et de les respecter. Nous sommes conscients que pour un joueur midget, il y a peu d’exercices qu’on peut faire dans une boîte à allumettes. D’où le sondage d’intérêt. Dans le cas où des règles sont enfreintes, votre enfant sera retiré de l’activité », a précisé le président.

Encore changer?

Les gérants ou responsables de l’équipe devront refaire l’horaire sur la plate-forme « Rétroaction » et les joueurs devront cocher leur présence et remplir le questionnaire COVID, comme à l’habitude.

« On se croise les doigts pour qu’on puisse déconfiner incessamment. On se fait infantiliser par les autorités. On veut que les jeunes puissent revenir à leur sport préféré, sans encore tout chambarder. »

Quant à l’initiative d’entraîneurs d’aller pratiquer le hockey libre à l’extérieur, M. Labrosse la salue.

« Aller à la patinoire extérieure est moins contraignant, de toute évidence. C’est génial que des bénévoles d’ici en redonnent aux jeunes. À Blainville, la ville a même loué des patinoires extérieures pour ses hockeyeurs. À l’intérieur, nous donnerons des heures aux plus intéressés, le plus équitablement possible. L’horaire sera sur le site des Lions sous peu. »

Malgré toutes les bonnes intentions, M. Labrosse rappelle que les organisateurs de la Fédération sont contraints aux changements aléatoires du gouvernement. « C’est bien que Hockey Québec veuille collaborer avec les autorités pour définir un plan à plus long terme. Mais tout d’abord, il faut se référer aux consignes émises par Hockey Québec en date d’aujourd’hui, évidemment. Il se peut que le tout change encore d’ici à quelques jours », a-t-il rappelé aux parents.

« Ce ne sont pas des conditions idéales pour jouer au hockey et nous en sommes très conscients. Alors, il faut accepter et collaborer dans la situation vécue. »

« Parmi les impondérables, pour la Régie, aucun parent ne sera admis, à l’exception des moins de 10 ans, dont les parents auront accès à l’entrée des joueurs seulement, pour attacher les patins. (…) Nous comprenons qu’il peut y avoir des insatisfactions. Nous espérons que cette façon de procéder sera de courte durée », a achevé Martin Labrosse.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.