Elizabeth Hosking a remporté l’argent au Colorado.
|

Planche à neige : L’argent pour Hosking à Copper Mountain

Par Luc Robert

Avec Sportcom –  La planchiste de Mille-Isles Elizabeth Hosking a remporté son premier podium en Coupe du Monde, vendredi dernier au Colorado, en arrachant une médaille d’argent à l’épreuve de demi-lune.

C’est sous un soleil radieux et un froid intense qu’elle a réalisé l’exploit, lors de la première Coupe du Monde de la saison 2022-2023, à seulement 21 ans.

Dès son premier passage en grande finale, Elizabeth Hosking n’a pas laissé de doutes sur ses intentions. Elle a obtenu une note de 88,75, ce qui lui a procuré le deuxième rang provisoire, derrière l’Espagnole Queralt Castellet et ses 89,75 points. La Québécoise a enchaîné avec des pointages de 19,25 et de 26,75 à ses deux descentes subséquentes. Au 3e rang, la Japonnaise Mitsuki Ono a obtenu son meilleur score de 85,00 points.

« C’est juste fou ! Je rêve de ça depuis que je suis toute jeune et c’est irréel de le faire », s’est-elle exclamée. « C’était une très bonne première descente pour moi et je ne pouvais mieux amorcer la finale », a analysé l’Olympienne des Jeux de Pyeongchang et de Pékin.

Les choses se sont ensuite corsées pour la Québécoise, victime d’une chute à mi-parcours lors de son deuxième passage. Le haut du classement est toutefois demeuré intact, tout comme l’application de son plan de match pour cette finale, où seul le meilleur des trois essais était comptabilisé.

« Je me concentrais seulement sur moi-même et ça ne changeait rien à la stratégie, a-t-elle expliqué. Le but était d’essayer de faire la meilleure descente possible, sans me soucier du classement. Je ne regardais même pas ce que les autres filles faisaient ! »

À sa troisième et dernière descente, elle a tenté de mettre toute la gomme, ne sachant pas que le podium était assuré. Elle a cependant raté une manœuvre, laissant place à un léger moment de doute dans son esprit.

Les autres concurrentes, rassemblées au bas de la structure, n’ont cependant pas mis de temps à féliciter Hosking, provoquant un tourbillon d’émotions à la principale intéressée.

« Je n’avais aucune idée de ce qui se passait et je n’étais plus sûre d’avoir une médaille pendant un instant. Finalement, j’ai vu les gens célébrer et on m’a donné les indications pour la remise des médailles. Les cérémonies ont commencé et tout est allé très vite », a-t-elle raconté.

Autre première pour Elizabeth Hosking

En plus d’avoir été décorée d’argent, Elizabeth Hosking aura vécu un autre moment inoubliable, en survolant les qualifications (1ère). Cette performance signée lors de la journée de mercredi lui a ainsi permis d’être la toute dernière athlète à s’élancer en grande finale, réservée aux huit meilleures planchistes.

« C’était juste incroyable comme semaine ! Dès les qualifications, j’ai fait deux bonnes descentes et les juges ont adoré. Ensuite, j’ai pu répéter ça en finale. C’est difficile pour les nerfs, mais c’était un super beau moment de terminer la compétition. Je n’oublierai jamais ce sentiment. »

Hosking a eu la chance de vivre cette expérience là où elle a fait ses débuts nord-américains en Coupe du monde, en 2017, alors qu’elle n’était âgée que de 16 ans. C’est aussi là qu’elle avait fini 4e en 2021, ce qui constituait alors la meilleure performance de sa carrière.

« Cette année, je voulais un podium et je l’ai. J’adore cet endroit et je suis contente de réaliser ça ici », a conclu Hosking, qui vise maintenant l’or à son prochain départ. De retour à la maison pour la pause de Noël, « Éli » sera de retour à la compétition en janvier.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.