Elizabeth Hosking termine sa saison vice-championne mondiale de surf des neiges.
|

Hosking vice-championne aux Mondiaux

Par Luc Robert

La planchiste de Mille-Isles Elizabeth Hosking a fait fi des éléments, en fin de semaine dernière en Géorgie, pour arracher une deuxième fois en autant de mois une médaille d’argent, cette fois pour le prestigieux titre de vice-championne du monde de surf des neiges.

La spécialiste du demi-lune a encore peine à réaliser ce qu’elle vient d’accomplir à Bakouriani. Elle a réalisé l’une des performances les plus importantes de sa carrière, face aux meilleures rivales de son sport.

Quelques heures après la finale des Championnats du monde de surf des neiges, elle peinait encore à trouver les mots pour décrire ce qu’elle ressentait. 

« C’est fou ! Pendant que tout le monde dormait au Québec, je suis devenue vice-Championne du monde : c’est incroyable ! Je capote ma vie… merci à tous. Vous dire à quel point je suis heureuse, ça ne se dit pas : cette médaille est le fruit de beaucoup de travail », s’est-elle exclamée d’emblée.

Pluie

La pluie a joué les trouble-fête, à Bakouriani dès jeudi dernier, ce qui a forcé les organisateurs à effectuer un travail colossal pour conserver la qualité de la demi-lune. Hosking s’est adaptée aux nouvelles conditions et a élevé son niveau d’un cran.

La première descente de la Québécoise en finale aura été sa meilleure, en vertu de la qualité de ses manœuvres dans la structure. Sa note de 85,50 points l’a placée provisoirement deuxième, rang qu’elle conservera jusqu’à la toute fin. « Ça a été une adaptation en entraînement en début de journée, en raison des conditions de neige. Malgré tout, j’ai été capable d’aller chercher une bonne amplitude et j’ai pu réussir mes gros sauts, comme mon backside 540 et mon frontside 720. Je suis super contente de cette descente-là », a-t-elle analysé.

La Chinoise Cai Xuetong a été la seule athlète à obtenir un meilleur résultat qu’Hosking. Elle a terminé sur la plus haute marche du podium grâce à ses 90,50 points, obtenus aussi à sa première descente. La Japonaise Mitsuki Ono a terminé troisième avec 83,00 points. « Il y a seulement un titre qui serait plus plaisant… et je pense que je serai capable de l’atteindre bientôt », a ajouté la confiante Hosking.

Deuxième aux qualifications

L’athlète de 21 ans avait également pris le deuxième rang des qualifications (90 points), disputées plus tôt la semaine dernière, démontrant une constance en toutes conditions. « C’est bien de voir que je suis capable de sortir deux bonnes performances collées, particulièrement aux Mondiaux », a mentionné la double Olympienne.

Malgré son jeune âge, Hosking participait déjà à ses quatrièmes Championnats du monde. Son meilleur résultat avait été une septième place à Aspen, en 2021. Sa médaille d’argent confirme que sa progression se poursuit.

« Chaque année je m’améliore et j’espère que ça va se poursuivre. J’ai de beaux objectifs avec le nouveau cycle olympique qui débute; j’ai vraiment hâte de voir la suite, dès la saison prochaine. »

Cette performance argentée met donc un terme à la saison d’Elizabeth Hosking, qui est aussi montée sur deux podiums en Coupe du monde, en saison 2022-2023. Elle profitera au cours des prochains jours du reste de l’hiver québécois, avant de ranger sa planche à neige.

« C’est définitivement ma meilleure année sur le circuit des Coupes du monde et je suis heureuse de la terminer en beauté », a-t-elle conclu. 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *