(Photo : Luc Robert)
L'attaquant Zachary Ouellette domine les marqueurs des Cheminots.
|

Hockey collégial : Les Cheminots composent avec une infirmerie remplie

Par Luc Robert

Affligés par les blessures, les Cheminots de Saint-Jérôme ont tenu leur bout face aux meneurs du classement général, dimanche dernier à l’aréna régional de la Rivière-du-Nord. Ils se sont toutefois incliner 6 à 4 devant les Vulkins de Victoriaville.

Zachary Ouellette a mené l’attaque des locaux, avec 1 but et 2 aides, dans la défaite des Cheminots. Zakary Larocque, Marick Carrière et Xavier Ouellette ont complété la marque. Devant la cage, Renaud Simard a repoussé 23 des 28 tirs dirigés vers lui. Il a semblé indisposé par une hanche endolorie en fin de match.

« Nous avons affronté le meilleur club de la ligue, qui a seulement perdu un seul match en temps régulier en saison. J’ai trouvé que nous avons disputé notre meilleure première période en deux ans. On a démontré du caractère en 2e, pour niveler la marque 3-3 à la mi-troisième. En fait, on a joué un bon 57 minutes, mais on a manqué de concentration au cours des trois dernières minutes du 3e vingt, ce qui nous a coûté la victoire », a analysé le pilote des Chem, Benoît Gratton.

Il faut dire que les patineurs de la rue Fournier ont joué avec des effectifs limités face aux meneurs des Bois-Francs, tout comme la veille face aux Spartiates.

« Avoir tenu tête à Victo a représenté une victoire morale pour nous tous. (Alexis) Paris, (Gabriel) Bérard, (Louis) Martel et (Antoine) Paquette étaient tous à l’écart de l’alignement. Ça change ton jeu de cartes et tes options lorsque tu es limité à 3 lignes et 5 défenseurs. On a respecté Victo, sans les regarder jouer », a-t-il analysé.

Si Paris et Martel pouvaient encore manquer à l’appel pendant une semaine, la blessure au haut du corps à Bérard pourrait encore causer des soucis au pilote jérômien, pendant deux autres semaines, avant son retour.

« On a quand même réussi trois filets en avantages numériques lors des deux derniers duels, ce qui dénote que nos entraînements consacrés à cet aspect du jeu ont fonctionné. J’avoue toutefois que la dynamique est différente en supériorité, sans Gabriel. Les relances d’attaques et la création de jeux, c’est son affaire en unités spéciales. Tu prépares moins de stratégies avec lui, car il va te créer les chances offensives nécessaires », a ébauché Gratton.

Partie de ping-pong

La veille, le samedi 18 février, les Cheminots ont vaincu les Spartiates du Vieux-Montréal 6 à 4, toujours à domicile. Le capitaine Julien Leclerc a mené l’attaque des vainqueurs avec une performance d’un but et trois aides, appuyé par Xavier Ouellette, auteur d’un tour du chapeau et d’une aide. Zachary Ouellette et Zakary Larocque ont aussi fait scintiller la lumière rouge. Devant le filet, Renaud Simard a repoussé 13 des 17 tirs des visiteurs.

« On a travaillé d’arrache-pied lors de cette rencontre qui ressemblait à du tennis de table, en se relançant avec beaucoup de buts des deux côtés. Les gars ont bien forcé, même si l’opposition semblait moins talentueuse. On a été efficace dans cette guerre de tranchées », a commenté l’ancien joueur du Canadien.

De son côté, le meilleur marqueur des Cheminots, Zachary Ouellette (13b, 21a, pour 34 points en 23 pj), a estimé que les deux duels de la fin de semaine dernière ont été épuisants en jouant à court d’hommes en santé.

« Je crois qu’on s’en est bien tiré avec 1 victoire et une autre partie intense, où trois minutes ont fait la différence. Je crois que nous étions concentrés pareil en fin de joute à Victo: ce sont quelques petits détails qui nous ont coulés. Il ne faut pas perdre de vue qu’il s’agissait de deux matchs disputés en moins de 18 heures. Je suis content de notre avantage numérique. On avait eu de la misère à cet aspect du jeu récemment, mais ça a débloqué. »

Bataille de l’autoroute 15

L’attaquant estime qu’il faudra conserver le même tempo, ce samedi à 20h, lorsque les Patriotes du Cégep de Saint-Laurent (13v, 10d, 1dt), deuxièmes au classement de la conférence sud-ouest, seront de passage à l’aréna régional de la RDN. Ils accusent seulement 3 points de retard sur les Cheminots (14v, 8d, 2dt) au sommet de la division.

« C’est certain que les clubs qui nous suivent veulent améliorer leur sort, en vue des séries. Ça a donné un match intense contre le Vieux-Montréal. Les Patriotes sont nos rivaux immédiats et nous devrons bien répondre. Enfin, je connais une saison personnelle satisfaisante, comme celle de l’an dernier. J’essaie de contribuer de mon mieux aux succès du club. J’ai maintes chances de marquer », a résumé le no. 19.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.