| Par Aurélie Moulun

Les anecdotes de nos restaurateurs… le Majistick !

 Rencontre avec Joss, un de propriétaires du restaurant Majistick situé à Saint-Jérôme. « Quand on a un restaurant au centre-ville de Saint-Jérôme, on en a des choses à raconter ! »

Surpris d’être surpris

« Nous, on a ouvert 6 semaines avant la pandémie. On dirait que les gens sont toujours surpris d’apprendre qu’on existe. On a eu beau avoir Jonas, Hugo Lapointe, Guillaume Lafond et Andy St-Louis et avoir fait de la publicité sur nos réseaux sociaux, dans le journal Le Nord et à CIME, les gens sont encore surpris d’apprendre qu’on existe !  »

Le resto-cabaret Majistick est situé au 266, rue Villemure à Saint-Jérôme.

Le resto-cabaret Majistick
est situé au 266, rue
Villemure à Saint-Jérôme. (Photo : Courtoisie)

Une soirée arrosée

«  Déjà, on est un cabaret spectacle. Un moment donné, il y a une fille qui était venue fêter sa fête ici. Elle était contente parce qu’elle trouvait que ça avait l’air d’un bar tranquille. Sauf qu’au bout d’un moment, elle avait pas mal bu… Le monde s’est mis à lui chanter ‘’bonne fête Julie’’ à répétition, et là elle est tombée sur le dos, directement sur le drum ! Pis les musiciens n’ont jamais arrêté, ils continuaient à jouer et à chanter « bonne fête Julie !’’  La même dame revient de temps en temps et on la niaise un peu avec ça. C’est rendu un inside joke ici !  »

Pour dédramatiser une situation

« On a vraiment une bonne vibe au resto. J’ai 6 enfants et la majorité travaille avec moi. Pis c’est ben important pour nous ; on ne prend jamais rien au sérieux. Il faut toujours dédramatiser chaque situation. Si bien qu’on a eu un client qui avait demandé un shooter flambé et qui l’a échappé sur le comptoir. Il se sentait tellement mal d’avoir ‘’brulé’’ notre comptoir. Pis ça a tellement bien adonné parce que le band était en train de jouer Great balls of fire ! Alors on s’est tous mis à lancer des shooters flambés sur comptoir ! C’était vraiment pas grave parce que notre comptoir est ininflammable ! C’était plus pour rire un bon coup et montrer au client que la situation n’était pas dramatique. »

Un peu de Purell

« Un jour on a eu un monsieur qui est entré dans le restaurant et qui est allé sur la terrasse. Rendu-là, on a des vaporisateurs de Purell un peu partout (parce qu’on était en pandémie). Là, le monsieur a repéré une bouteille, il a enlevé son chandail, enlevé son pantalon (il était en boxer) et il s’est vaporisé le corps à la grandeur ! Après ça, il s’est juste r’habillé et il est parti. On a pas compris tout de suite ce qui venait de se passer ! C’était vraiment bizarre parce que le monsieur avait l’air tellement normal. Il marchait dans la rue, il n’était pas pressé, il était pas mal habillé. On a été bien surpris mettons !  »

Céline Dion à Saint-Jérôme

« Une autre fois, on accueillait un show de drag queen. Mais on a décidé de dire qu’on accueillait un personnificateur de Céline Dion ! Et c’est pas faux, parce que c’est un peu ça le concept. Sauf qu’après le show, on s’est rendu compte qu’il y avait des personnes, d’un certain âge, qui avaient adoré le spectacle et qui étaient persuadés qu’ils venaient de voir Céline en vrai. À Saint-Jérôme… On a essayé de leur dire que c’était pas la vraie Céline, mais je pense que le message n’est pas passé… Il y en a une qui avait dit que comme elle ne pouvait pas aller à Vegas, elle était contente que Céline vienne ici…  »

Fun Fact

Le restaurant Majistick possède son propre potager pour les fines herbes ! 

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Les événements à venir

Aucun événement restant pour Août