|

Retour aux sources pour Myriam Côté

Par lpbw

ENTREVUE. Myriam Côté, celle qui interprète la terrible Avril Robertson dans la télésérie québécoise Unité 9, était de passage lundi dernier au Théâtre Royal. Elle répondait aux questions d’une douzaine de futurs acteurs.

Un retour aux sources puisque c’est notamment grâce à son agente, Marie-Ève Lafond (et sa participation avec l’Agence Lafond-Lafantaisie et le Théâtre Royal) qu’elle décrochait un premier rôle dans la série, après que Marie-Ève lui est proposé une audition, au départ pour de la figuration.

Ce sont les jeunes acteurs qui avaient préparé leurs questions à poser à l’artiste multidisciplinaire de Prévost. Myriam Côté était également venue leur parler des différents types de figuration qu’ils devront faire, un incontournable du métier.

Polyvalence

À la première question – est-ce que tu gagnes assez d’argent pour faire juste ce métier-là?- la concernée confie: «Ma première formation était celle d’artiste de cirque (elle est diplômée de l’École nationale du cirque). J’ai toujours enseigné les arts du cirque depuis que j’ai 17 ans. J’ai travaillé 4 ans comme monitrice au Camp de vacances en cirque Géronimo. J’ai une école de fitness. Je donne des cours de cirque, je m’en sors bien comme comédienne, mais je ne peux pas dire que je peux gagner ma vie avec ça».

«Au Québec, quand on est comédien, c’est bien d’avoir plusieurs cordes à son arc», renchérit Marie Ève Lafond.

Myriam habite à Montréal tout en étant originaire de Prévost dans les Laurentides. Polyvalente, elle présente plusieurs cordes à son arc entre autres des techniques de combat et cascades, danse, trampoline, acrobatie, main à main, interprétation chant classique.

 

De fait, Myriam est polyvalente. Celle qui se dirigeait pour être une artiste de cirque, c’était son rêve, est enseignante, fait de l’animation, des contrats de mannequin et, surtout, rayonne le bonheur. «J’aime mieux faire un salaire minime et être heureuse quand je me lève le matin», dit-elle aux jeunes acteurs.

Détermination

Jeune femme déterminée et dynamique, elle ajoute, prestement, les mettant en garde: «Le rôle de l’agent, ce n’est pas de trouver du travail ni de faire ta carrière c’est à toi de te lever le matin, d’écrire à des gens et de les solliciter. Le rôle de l’agent, comme Marie-Ève, c’est de trouver des auditions, de te mettre en valeur, de vous donner une plateforme via leur site web, mais c’est à vous de créer les contacts, d’être à votre affaire sur les plateaux. C’est à vous d’être à l’heure, de bien vous présenter, d’être bien préparé. Et d’avoir cette pensée positive que le meilleur va arriver. Et c’est en travaillant que ça arrive! »

Elle fait d’ailleurs remarquer qu’il y a de plus en plus de comédiens au Québec.

Parlant d’Unité 9, la jeune femme raconte que tout a commencé par un appel téléphonique de son agente, qui lui a d’abord proposé un rôle de figurante dans la première saison d’Unité 9.

«Marie-Ève m’a appelée pour faire de la figuration, une place s’était libérée. Je me suis pointée sur le plateau et là j’ai fait un troisième rôle muet. Ensuite, on m’a rappelée pour me demander si je voulais faire une audition pour le rôle d’Avril Robinson qui rentrait à la mi-saison 2. J’ai joué une scène d’intimidation et une scène de sexualité. Marie m’a rappelée deux semaines plus tard pour me dire “tu l’as eu” ! »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.