|

Un repas traditionnel pour Noël?

Par Mychel_lapointe

A une semaine de Noël, la question se pose : un repas traditionnel ou quelque chose de plus léger? S’il n’en tient qu’à nous, le repas traditionnel s’impose d’emblée, mais encore faut-il évaluer les goûts de chacun et le nombre de convives qu’on retrouvera autour de la table…

Si on opte pour un Noël traditionnel, des incontournables s’imposent d’emblée. On fait bien sûr référence à la tourtière et la dinde qui figurent avantageusement depuis des générations au menu du repas de Noël.

Tourtières

Pour ce qui est de la tourtière, deux écoles de pensée s’affrontent. D’aucuns choisiront uniquement le porc. Il faut savoir que dans le cas de tourtières confectionnées uniquement avec du porc, il faut choisir de la viande maigre. Cette précaution permettra de faciliter la digestion. Les épices viennent mettre la viande en valeur. Pour d’autres, une bonne tourtière sera faite d’un heureux mariage de porc, de veau et de boeuf à des quantités variables.

Dinde

Au Québec, il est souvent de coutume de préparer une dinde pour le repas de Noël.

Au fil du temps, la recette de la dinde a évolué et cuire une bonne dinde pour le réveillon ou le souper de Noël est devenu un véritable exploit. Alors, la dinde farcie est devenue la plus courante et la plus appréciée. Pour avoir une dinde onctueuse, il serait préférable de la cuire avec sa farce et à feu doux. Pensez à bien l’arroser de temps en temps, pour ne pas l’assécher.

Qui dit dinde dit volaille avec tout ce que ça suppose au niveau de la manipulation et de la conservation.

Ainsi, si vous désirez conserver votre dinde, mettez-la dans la partie la plus refroidie du réfrigérateur. De plus, tâchez de bien vérifier la date limite de sa consommation avant d’entamer la préparation. Il est possible de la conserver pendant deux à trois jours. Veillez à ne pas l’exposer trop longtemps à une température ambiante.

Avant de mettre la dinde au four, il est nécessaire de bien la laver et de la sécher. La cuisson nécessite aussi quelques astuces pour qu’elle soit vraiment délicieuse. Ainsi, pour obtenir une dinde de Noël bien dorée, il est préférable de la faire cuire en papillote. À environ 30 minutes, avant que la cuisson soit terminée, ouvrez sa papillote et finissez la cuisson dans son plat.

Pour reconnaître si votre dinde est cuite, introduisez une fourchette dans la partie la plus épaisse de la poitrine ainsi que de la cuisse. Si la viande est tendre et que le jus n’est pas rougeâtre, la cuisson est finie.

Esprit de partage

Par ailleurs, la préparation d’un repas de Noël peut prendre prendre différentes facettes en fonction du nombre de convives et de leurs goûts.

Ainsi, pour vivre comme il se doit l’esprit de Noël avec ses valeurs de partage et d’entraide, il est pensable que tous apportent leur contribution personnelle. C’est vrai pour la préparation des légumes, le dressage de la table, l’ajout d’une touche finale à l’assiette principale. Même la corvée de vaisselle peut se faire en famille ou entre amis.

Du côté des hôtes, il faut aussi apprendre à déléguer! C’est ainsi que ceux qui reçoivent peuvent s’occuper de la dinde, du pain et du vin, alors que chaque invité apportera un met qui viendra compléter le repas. On demande à chacun d’apporter sa spécialité du temps des Fêtes. Question de faire les choses simplement, ces spécialités doivent se manger sans ustensiles! On sera également avisé de vérifier ce que chacun apporte pour éviter d’avoir le même type de met de la part de chacun.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.