|

Des maisons intergénérationnelles en pleine nature

Par mychel_lapointe

Depuis un an déjà, il se bâtit à l’entrée de Saint-Hippolyte des maisons intergénérationnelles en pleine nature. Ce qui permet d’avoir le meilleur des deux mondes : deux ou trois générations dans la même maison et un environnement boisé de qualité.

C’ est à Alex Godon, sa sœur Marie-Sandrine Millet et leur mère Micheline Gingras qu’on doit le projet Le domaine aux abords de St-Hippolyte pour lequel on entreprendra bientôt la phase II.

Exception à la règle

En moins d’un an, c’est 11 terrains sur 15 que comprend la Phase I qui ont trouvé preneurs. Le potentiel du projet global est de l’ordre de 60 terrains qui sont la propriété des trois actionnaires depuis les années 60. « Le Domaine aux abords de Saint-Hippolyte est en constante croissance pour une deuxième année consécutive. Alors que la récession économique affecte considérablement les constructions et la vente de terrains dans toutes les régions du Québec, le domaine Aux Abords de St-Hippolyte fait exception à la règle. En effet, nous avons déjà trouvé acquéreurs pour plus de la moitié des terrains disponibles en 2009 et nous sommes confiants pour l’avenir… » souligne Marie-Sandrine Millet.

Et ce succès, Mme Millet l’explique par trois facteurs en particulier. « D’abord, le charme et l’unicité des terrains disponibles. Ensuite, le travail passionné des promoteurs qui ont su donner le goût à plusieurs familles de s’y établir. Finalement, la singularité du domaine qui fait la promotion de la construction de maisons intergénérationnelles ».

Pendant cinq ans

Pour son frère, Alex Godon, ça implique également l’ouverture d’esprit des autorités de Saint-Hippolyte qui ont collaboré dans le projet. Il faut dire que l’idée a mûri pendant pas moins de cinq ans avant qu’on y donne définitivement suite. « Nous avons discuté de notre projet avec les autorités qui ont bien compris que ça devenait intéressant pour les deux parties et elles ont embarqué dans le projet. Nous avions d’ailleurs reçu une bonne collaboration de la part de M.Normand Gélinas du service de l’urbanisme de Saint-Hippolyte »

Au départ, avec un potentiel de 60 terrains, on croyait échelonner le projet sur une dizaine d’années. Avec 11 terrains vendus en un an, on a réduit l’échéancier et des démarches sont en cours pour entreprendre la phase II.

Qualité et quantité

Par ailleurs, pour le maire Gilles Rousseau le projet Le domaine aux abords de St-Hippolyte est le bienvenu dans la municipalité. D’autant plus qu’en plus de se trouver à l’entrée de Saint-Hippolyte, il cadre bien avec la philosophie de développement que prône le maire Rousseau. « Les gens qui me connaissent savent que je suis un pro-développement et j’ai de grands projets pour St-Hippolyte. C’est toujours bon de faire du développement quand on peut offrir des services en terme de quantité et de qualité dans la municipalité. Et tout ça, ça se fait en fonction de la richesse foncière. Pour ce faire, il faut du développement résidentiel, mais aussi sur les plans commercial et industriel. Il faut évoluer et s’ouvrir sur la venue de nouveau résidants» de dire le maire.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.