Hébergement des aînés dans les Laurentides : Portrait de la situation

Par Antoine Gascon

Le 12 septembre dernier, l’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) s’est arrêtée dans les Laurentides dans le but de faire connaître les bienfaits du modèle privé d’hébergement pour les personnes aînés ou vulnérables.

L’Association fait une tournée à travers la province pour non seulement faire connaître, mais aussi pour promouvoir l’amélioration de la qualité des soins et du service. La directrice générale, Annick Lavoie, met de l’avant leur mission : « Depuis 60 ans, nous travaillons à implanter un modèle d’hébergement qui va au-delà des besoins de ses usagers en matière de santé. Notre modèle est efficace, mais également centré sur l’humain et, en ce sens, nous croyons que le Québec gagnerait à ce que les établissements privés conventionnés soient non seulement mieux connus, mais également plus répandus. En effet, ils contribuent directement à améliorer la qualité de vie des aînés et des personnes vulnérables en leur offrant des soins impeccables, et ce, dans un milieu de vie unique, convivial et sécuritaire »

L’Association comprend 59 installations, c’est-à-dire 57 CHSLD et 2 centres de réadaptation, qui répondent aux besoins d’un total de 7000 personnes à travers la province. Présentement, dans les Laurentides, 244 personnes sont en attente d’une place dans un CHSLD. Les statistiques en termes d’appréciation de ces centres d’hébergement sont très satisfaisantes: 70% des répondants considèrent que les établissements offrent un milieu de vie adéquat alors que 30% de ceux-ci le considèrent acceptable. Aucun ne le décrit comme étant préoccupant.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mots-clés