Youri Chassin sera à nouveau candidat pour la CAQ dans Saint-Jérôme. (Crédit photo: Marie-Catherine Goudreau)
|

Youri Chassin défendra son bilan

Par France Poirier

Le député de Saint-Jérôme, Youri Chassin, a décidé de reporter sa candidature en vue de l’élection d’octobre prochain. Le député de la Coalition Avenir Québec a décidé de briguer un deuxième mandat.

C’est lors de la dernière journée de la session parlementaire, vendredi dernier, que Youri Chassin a annoncé, sur sa page Facebook, sa candidature dans la circonscription de Saint-Jérôme pour l’élection provinciale du 3 octobre 2022. 

« Dans les quatre dernières années, mon équipe et moi avons travaillé pour régler différents dossiers. On n’a qu’à penser à l’Hôpital régional, aux nouvelles écoles, aux logements sociaux, aux ajouts de départs du train de banlieue, aux places disponibles dans les services de garde. Il reste du travail à faire et ça me motive », a-t-il souligné. 

Deuxième mandat

« J’ai aimé mon expérience et je souhaitais renouveler mon mandat. Ces 4 années comme député ont été assez convaincantes pour prendre cette décision. J’ai aimé mon expérience, malgré les difficultés. Et c’est pour moi un privilège énorme de représenter mes concitoyens », nous a confié en entrevue Youri Chassin.

« Je suis dans une situation particulière à Saint-Jérôme. Il y a un maire, une ville et un comté, dans les mêmes limites territoriales. On représente les mêmes citoyens et on a l’obligation de travailler ensemble. Avec le nouveau conseil municipal, il y a beaucoup de dynamisme et beaucoup
de projets. Ça se passe bien. On travaille dans la joie et le bonheur et on pousse les dossiers pour Saint-Jérôme tous ensemble et dans la même direction »
, affirme le député. 

Priorités 

Youri Chassin affirme que les priorités mises de l’avant au gouvernement venaient des citoyens. « Que ce soit en santé ou en transports, on a écouté les citoyens. Des personnes âgées nous ont parlé de leurs souhaits de demeurer chez elles le plus longtemps possible. Des préoccupations liées aux écoles, aux garderies, ç’a été sur cette base qu’on a travaillé localement. Même si ce n’était pas un sujet de la campagne, l’itinérance a été au cœur de mes priorités et le restera pour le prochain mandat », souligne-t-il. 

« Pour l’hôpital, on a avancé à grands bonds avec les superficies supplémentaires avec le nouveau pavillon ouvert à la fin de 2019. Puis, il y a le futur pavillon en santé mentale ainsi qu’un autre pavillon qui a été ouvert durant la pandémie. On s’entend, c’est temporaire pour 10 à 15 ans. Même si son aspect extérieur fait penser à un « tempo », il contient des espaces à la fine pointe de la technologie. Ce sont 57 lits dans des chambres individuelles qui ont été ajoutés en moins de 12 mois », souligne-t-il. 

« On a beaucoup travaillé avec le CISSS là-dessus. Ç’a été la même chose pour le refuge d’urgence pour les itinérants. Nous avons travaillé tous dans le même sens. On a pris le temps de consulter tous les groupes, tous les acteurs, on les a écoutés et à la fin ça donne un projet porteur comme La Hutte », illustre Youri Chassin.

Pénurie de logements

Concernant la pénurie de logements, le député croit qu’il faut « s’attaquer à ce problème ». « Mais on n’aura jamais les mêmes pouvoirs que dans le domaine privé. Par ailleurs, il y a des besoins en termes de logements sociaux, comme des logements supervisés, et là-dessus, on est assez actifs. Globalement, le gouvernement précédent avait promis 15 000 logements sociaux au Québec, mais il ne les a jamais financés, ni même débutés. C’est un projet que l’on veut réaliser », a conclu M. Chassin.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.