| Par lpbw

Une soirée grandiose pour un lieu majestueux!

Martine Laval, collaboration spéciale – Le jeudi 18 janvier fut la soirée d’inauguration officielle du théâtre Gilles-Vigneault en plein cœur du Quartier des arts et du savoir à Saint-Jérôme.

Invité de marque en ce lieu qui porte son nom, Gilles Vigneault était présent aux premières loges, témoin tout au long de la soirée des hommages rendus à son œuvre et à l’empreinte artistique indélébile qu’il laisse à la culture québécoise. Initiatrice de ce grand chef d’œuvre, Gaétane Léveillé, directrice générale de Diffusions En Scène désormais retraitée, fut moult fois remerciée, la soirée lui réservant toutefois une prestigieuse surprise.

Un discours élogieux

Dans une salle emplie d’invités comprenant de nombreux dignitaires, abonnés, invités spéciaux et médias, la journaliste Marie-Louise Arsenault animait la soirée avec tout le talent d’animatrice qu’on lui connaît. La cérémonie protocolaire composée du discours de plusieurs dignitaires fut suivie d’un concert de l’Orchestre symphonique de Laval dirigé par Alain Trudel, au cours duquel Jean-Philippe Sylvestre interpréta Chopin au piano, puis le comédien Antoine Durand narra « L’Hiver » du conte symphonique pour enfants Les quatre saisons de Piquot, écrit par Gilles Vigneault en 1978.

Le moment fort de la soirée fut toutefois et sans aucun doute la prise de parole du député provincial de Saint-Jérôme Marc Bourcier qui, aux côtés de Sylvain Pagé, député provincial de Labelle, vigoureux défenseur du projet de cette salle de spectacles au sein du gouvernement, et de Marie Montpetit, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, livra un discours élogieux à l’égard de Gaétane Léveillé, initiatrice du projet de construction d’un nouveau théâtre qui en porta, à bout de bras, tous les tenants et aboutissants jusqu’à sa pleine réalisation à l’automne dernier.

Les honneurs

C’est alors que M. Bourcier posa un geste émouvant envers Gaétane Léveillé. « En vertu de la trentaine d’années qu’a consacrée Gaétane Léveillé au développement culturel de la région, j’ai le grand honneur et le privilège de lui remettre la médaille de l’Assemblée nationale!, la surprit-il. Un important chapitre de l’histoire culturelle de

Saint-Jérôme relatera désormais l’épopée de cette citoyenne, et de cette

salle de spectacles qui a vu le jour, dans sa tête, il y a plus de 20 ans.Patiente, dévouée, passionnée, immensément persévérante, Gaétane a fait avancer le projet pendant deux décennies. Déceptions, frustrations, problèmes, ô combien il y en a eu, mais solide comme le roc, elle n’a jamais bronché. Entre victoires et défaites, contre vents et marées, droite et fière, elle est devenue la figure de proue d’un des projets les plus marquants de notre histoire jérômienne », exposa Marc Bourcier.

Ayant pu compter sur d’importants alliés au cours de sa démarche, dont le conseil d’administration et l’équipe d’En Scène, maître d’œuvre du théâtre Gilles-Vigneault, il est important de souligner que Gaétane Léveillé a également pu compter sur le soutien et les interventions bienveillantes des députés Maka Kotto, Hélène David, Luc Fortin et Christine Saint-Pierre au fil des ans.

« Sans Mme Léveillé, Saint-Jérôme n’aurait pas aujourd’hui ce joyau portant fièrement le nom d’une des figures marquantes du Québec, et ça, ce sera écrit pour toujours dans l’histoire de notre ville », conclura Marc Bourcier. Ce théâtre devient un symbole tangible de la forte empreinte de Gilles Vigneault dans la culture du Québec, et les noms de Gaétane Léveillé et du théâtre Gilles-Vigneault sont désormais indissociables.

Une soirée mémorable qui s’inscrit dans le livre des souvenirs de la Ville de Saint-Jérôme.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.