(Photo : André Bernier)
Marc Bourcier, maire de Saint-Jérôme; Xavier-Antoine Lalande, préfet de la MRC de La Rivière-du-Nord; François Savoie, directeur général de La Hutte; Ray Junior Courtemanche, président de la campagne de financement et Louis Rousseau du CISSS des Laurentides.
|

Un plan pour se sortir de l’itinérance

Par France Poirier

Le 28 septembre, La HUTTE Saint-Jérôme a procédé à la pelletée de terre officialisant les travaux de construction de sa maison d’hébergement d’urgence pour les personnes en situation d’itinérance, dont l’ouverture est prévue au cours de l’été prochain. Pour l’occasion, les partenaires du projet s’étaient regroupés. La Ville de Saint-Jérôme, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides, la MRC de La Rivière-du-Nord et plusieurs partenaires privés assistaient à la pelletée de terre. 

Le 11 avril 2022, on lançait une campagne de financement pour le projet La HUTTE Saint-Jérôme. Et le 12 septembre, s’amorçaient les travaux de construction à côté de l’église Sainte-Paule. La HUTTE est une maison d’hébergement qui accueille des femmes et des hommes en situation d’itinérance. Depuis 2003, la ressource vient en aide aux gens les plus vulnérables de Lanaudière grâce à une offre d’hébergement diversifiée qui vise à les accompagner pour les aider à sortir de la rue de façon durable. Depuis le 1er avril 2022, La HUTTE offre ses services d’hébergement d’urgence et d’accompagnement du côté des Laurentides dans les locaux de l’église Sainte-Paule convertie temporairement en hébergement.

Réapprendre à rêver

Évaluée à plus de 7 M$, La HUTTE offrira 48 places d’hébergement pour les femmes et les hommes se trouvant en situation d’itinérance. Le nouvel édifice comportera également une halte-chaleur où les personnes sans abri pourront rencontrer des intervenants, manger un repas chaud, prendre une douche, laver leurs vêtements et en obtenir gratuitement, s’ils en ont besoin. 

« On dit souvent que pour sortir de la rue il faut réapprendre à rêver! Réaliser un projet de cette envergure, c’est possible seulement si tous les partenaires sont au rendez-vous et c’est spécifiquement ce qui s’est produit à Saint-Jérôme. Avant même de lancer le projet, nous savions que ce serait tout un défi de le réaliser dans un délai aussi serré. Mais, comme les partenaires et les membres de mon équipe, je trouvais intolérable que les femmes et les hommes des Laurentides étant en situation d’itinérance aboutissent à la rue sans plan clair pour s’en sortir. Ensemble, nous nous sommes donné le droit de rêver et ce rêve devient maintenant réalité! », a souligné d’entrée de jeu François Savoie, directeur général de La Hutte – Hébergement d’urgence Terrebonne.

Le directeur souligne que La HUTTE accueillera annuellement près de 900 personnes en continu. « Nous avons une belle équipe de 54 personnes dans les deux points de service de Terrebonne et Saint-Jérôme. Lorsqu’on a appris que l’équipe qui s’occupait de la ressource à Sainte-Paule quittait, on nous a proposé de venir à Saint-Jérôme pour s’en occuper. Je me suis tournée vers ma gang et ils ont tous accepté. On a engagé des gens et on a pu mobiliser la ressource dans un temps record. On ne voulait pas faire du dortoir, on voulait faire de l’hébergement et la Ville nous a aidés en créant des petites chambrettes à l’église Sainte-Paule », ajoute M. Savoie. 

Une lutte à l’itinérance concertée

Pour le maire de Saint-Jérôme, c’est un projet que le conseil municipal avait à cœur.  

« Quelle fierté de voir se concrétiser le projet de La Hutte, chez nous, à Saint-Jérôme. Depuis notre entrée en poste, nous travaillons de concert avec l’ensemble des partenaires afin d’en assurer la réussite. Cette pelletée de terre marque un jalon important dans la lutte à l’itinérance et pour la pérennisation de services qui permettront d‘accompagner ces personnes vers une vie meilleure », a expliqué Marc Bourcier, maire de Saint-Jérôme. Dès le début, toutes les villes de la MRC se sont concertées pour travailler ensemble sur la situation de l’itinérance. 

Louis Rousseau, directeur intérimaire des programmes Santé mentale, dépendance et services psychosociaux généraux adultes du CISSS des Laurentides a aussi été impliqué dès le départ. « On a réussi en peu de temps à se réunir autour d’un immense projet. On peut tous vivre des facteurs de stress et d’autres fois on peut perdre nos repères, mais bien accompagné, on peut réussir à s’en sortir. Le CISSS des Laurentides est fier de prendre part à ce projet d’envergure qui répondra à un besoin important », a ajouté M. Rousseau.

Rappelons qu’il est toujours possible de contribuer au projet par le biais d’une campagne de financement en visitant le site Web de La Hutte (lahutte.org) ou en contactant Anouk Lussier au 450 471-4664. 

La HUTTE Saint-Jérôme en chiffre (du 1er avril au 31 août 2022)

Nombre de personnes desservies dans les services : 437

Hommes : 69 %    Femmes : 31 % 

Âge moyen : 39,9 ans (18 à 81 ans)

119 personnes sont parties en logement ou en chambre 

43 sont retournés chez de la famille ou des amis

59 sont à l’emploi et 64 ont reçu un premier chèque d’aide de dernier recours

37 ont fait leurs impôts

144 ont reçu des soins en santé mentale avec accompagnement (à Saint-Jérôme ou à Terrebonne et un à Laval)

42 ont vu par un psychiatre avec accompagnement

31 sont partis faire une démarche en centre de thérapie pour une dépendance

7 personnes ont été internées en santé mentale pour troubles graves et persistants

Autres informations

Installation de chambrettes doubles ou triples pouvant héberger 48 personnes + 6 places de dortoir

Établissement de plan d’intervention avec tous les résidents

23 intervenants temps plein

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.