| Par lpbw

Thomas Mulcair veut rendre la vie plus abordable

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, était de passage à Saint-Colomban pour une assemblée de cuisine dans le cadre de sa tournée pancanadienne «Pour rendre la vie plus abordable», lundi.

Accompagné des députés Pierre Dionne Labelle (Rivière-du-Nord) et Mylène Freeman (Argenteuil-Papineau-Mirabel), M.Mulcair a écouté les préoccupations financières d’un retraité et d’une mère de trois enfants.

L’endettement était au cœur des discussions. On y a parlé des frais au guichet, du prix de l’essence et de la nourriture qui augmente, du taux d’intérêt des cartes de crédit.

« Des rencontres de cuisine comme celle-là, c’est beaucoup plus rafraîchissant et réel que des sondages faits par des compagnies», a affirmé le chef de l’Opposition officielle, peu après cette assemblée animée.

À quelques heures du dépôt du budget par le gouvernement (il a été déposé mardi), M.Mulcair espérait que le Parti conservateur du Canada prenne des mesures concrètes pour aider les gens de la classe moyenne.

« Le gouvernement peut agir. Par exemple, il a le pouvoir de règlementer les banques. [S’il ne le fait pas] c’est nuisible pour la famille moyenne et les commerçants qui paient des sommes faramineuses pour chaque transaction», a-t-il dit.

Celui-ci estime que le parti au pouvoir n’en fait pas assez pour sortir les gens de l’endettement.

« Un gouvernement NPD ne serait pas en train de réagir, mais bien d’agir. Ça sera à nous de mettre en place un système dans lequel on arrête de nous gruger au guichet automatique. Les compagnies pétrolières vont se faire talonner: nous allons appliquer rigoureusement la Loi sur la concurrence, les taux d’intérêt vont être réduits…»

Des solutions ?

Son parti propose des solutions, a rappelé M.Mulcair. Entre autres, le NPD veut imposer une limite de frais de 50 cents pour un retrait au guichet automatique.

« Ça peut paraître petit une somme de 2-3 $ à chaque transaction, mais ça peut être une entrave pour une famille qui veut boucler son budget à la fin du mois», croit-il.

Pour sa part, Pierre Dionne Labelle souligne que son parti a demandé au gouvernement conservateur de mettre fin aux frais d’envoi des factures papier des entreprises qui est de 2 $ à chaque facture.

«Le gouvernement a pris cet engagement il y a déjà 5 mois et ça n’a pas encore été réalisé. Plusieurs personnes n’ont pas d’ordinateur ou n’ont pas accès à Internet puisqu’il habite dans des régions éloignées. Les personnes qui reçoivent 5-6 factures par mois vont payer beaucoup», lance-t-il.

Le coût de l’essence est un autre sujet qui préoccupe le député Dionne Labelle. « Selon les chiffres, le prix à la pompe a bondi de 14 % en 2013 dans notre région», termine-t-il.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.