| Par lpbw

Ronald Raymond devient Sentinelle pour la rivière du Nord

SAINT-JÉRÔME. Impliqué dans la préservation et la mise en valeur de la rivière du Nord depuis plusieurs années, Ronald Raymond poursuivra son travail en s’associant à la Fondation Rivières à titre de Sentinelle.

À l’échelle locale, M.Raymond sera ainsi porte-parole de la Fondation en faisant connaître les différents enjeux relatifs à la rivière sur le territoire de Saint-Jérôme. Entre autres, il mobilisera les citoyens et interpellera les autorités municipales en plus de diffuser de l’information concernant la qualité de l’eau et les menaces planant sur la rivière.

Ce passionné de pêche sportive a pour objectif de redonner à la rivière du nord ses lettres de noblesse.

« Pour ce faire, nous avons besoin d’une qualité de l’eau, la restauration, la revitalisation, l’accessibilité aux berges et l’ensemencement durable. Ce sont des gestes qui développent également notre économie locale», a-t-il affirmé lors de l’annonce de sa nomination au rôle de Sentinelle, mardi soir.

Pour assurer la préservation de la rivière, Saint-Jérôme doit poser des gestes, estime M.Raymond.

« Avec le développement urbain que connaît la Ville, nous sommes dus pour une deuxième intervention majeure au niveau de l’assainissement des eaux», a-t-il dit, rappelant qu’un tel geste avait été posé dans les années 90. Selon lui, les problèmes de débordements dans la Ville doivent être réglés.

Ronald Raymond souligne que Saint-Jérôme « fait de grands efforts» pour protéger la rivière, mais que toutes les municipalités traversées par la rivière doivent faire de même.

«L’homme qui ensemence des poissons»

Constatant que la population de poissons diminuait et la qualité des berges se détériorait, M.Raymond a participé à plusieurs projets d’ensemencement de truites ces dernières années. Entre autres, en 2010 et 2011, il a ensemencé des truites brunes et mouchetées.

« Il y a "L’Homme qui plantait des arbres", mais il y a également "l’homme qui ensemence des poissons"», a rigolé Pierre Leclerc, de Fondation Rivières, en parlant de Ronald Raymond.

La nouvelle Sentinelle, qui a découvert les joies de la pêche à un jeune âge, veut maintenant développer un circuit de pêche urbain au centre-ville de Saint-Jérôme et assurer la reproduction et la pérennité de diverses espèces ichthyennes.

Ses implications

Au cours des 20 dernières années, Ronald Raymond s’est impliqué dans plusieurs organismes dont l’Association de Chasse et Pêche des Laurentides ainsi que l’Association des Pêcheurs Sportifs du Québec. Il a également collaboré activement avec ABRINORD et la Corporation du Parc régional de la Rivière-du-Nord.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.