| Par France Poirier

Registre pour la vitamine C : La pétition se poursuit jusqu’au 17 mars

Alors qu’elle devait se terminer le 28 février, la pétition pour la création d’un registre québécois pour les injections de la vitamine C afin d’aider les personnes atteintes du cancer est en ligne jusqu’au 17 mars prochain.
L’instigatrice de cette pétition, Nathalie Prud’Homme vise 125 000 signatures pour ainsi devenir la 3e pétition la plus populaire.
On se souvient qu’en mai 2018, une première pétition de 51 844 noms avait été déposée à l’Assemblée nationale par l’ancien député Marc Bourcier et était devenue invalide à la suite de la dissolution du gouvernement en vue des élections de l’automne dernier.
Avec la relâche parlementaire, on a décidé de poursuivre la pétition en ligne sur le site de l’Assemblée nationale jusqu’au 17 mars, afin que le député de Saint-Jérôme, Youri Chassin puisse la déposer officiellement le 21 mars prochain. « Je salue l’ardeur de Nathalie et certaines demandes sont intéressantes et doivent être écoutées. Elle explique très bien les résultats qu’ont eues sur elles les injections de vitamine C quant à l’amélioration de sa qualité de vie », a souligné ce dernier.
Il faut savoir que l’injection de vitamine C est déjà approuvée par Santé Canada pour traiter d’autres maladies ou pallier des carences et que le produit est déjà inscrit sur la liste des médicaments de la majorité des établissements de santé du Québec. «Avec cette pétition, on demande qu’il y ait une commission parlementaire qui permettra aux experts de se faire entendre sur le sujet », ajoute Mme Prud’Homme. Au moment d’écrire ces lignes, la pétition comptait 115 065 signataires. Il est possible de la signer sur le site de l’Assemblée nationale sur le lien suivant : www.assnat.qc.ca

Appui massif

Au cours des dernières semaines, de nombreuses personnalités ont affiché leur appui à la pétitionsur Facebook, tout comme des survivants du cancer ou simplement des sympathisants. On sait que la vitamine C à forte dose par injection a aidé Nathalie Prud’homme et d’autres personnes à dominuer les effets secondaires causés par la chimiothérapie.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.