|

Qui était André Prévost?

Par lpbw

SAINT-JÉRÔME. André Prévost, compositeur et professeur, le fils de Jules-Édouard Prévost (fils) et d’Hermine Smith, né le 30 juillet 1934 à Hawkesbury en Ontario, a fait ses études primaires à Saint-Jérôme et ses études classiques au séminaire de Sainte-Thérèse et au Collège de Saint-Laurent.

En 1951, il entrait au Conservatoire de musique de Montréal. Boursier du Conseil des arts du Canada et du gouvernement du Québec, il s’inscrit ensuite au Conservatoire de Paris. De retour au Canada en avril 1962, il enseigne alors au Séminaire de Joliette et au Collège des Eudistes de Rosemont. En juin 1964, il retourne à Paris où il étudie la musique électronique à l’ORTF. Il revient après trois mois et devint professeur à l’Université de Montréal (1964-1996). Au printemps 1964, il conçoit le projet d’une grande œuvre musicale sur le thème Terre des hommes choisi par l’Exposition universelle et internationale qui allait se tenir à Montréal en 1967. À la fin des années 1980, le musicien de notoriété internationale avait composé plus de 50 œuvres, dont la majorité provient de commandes de divers orchestres et organismes. Ses œuvres ont été exécutées notamment en France, en Angleterre, en Suisse, en Yougoslavie, en Nouvelle-Zélande, en Corée ainsi qu’aux États-Unis». Il a reçu plusieurs prix au cours de sa carrière, dont la médaille du Canadien de la musique (1977) et fut investi officier de l’Ordre du Canada en 1986. Il est décédé le 27 janvier 2001 à Montréal. Il avait épousé Lise Vézina en 1959.

On retrouve également sa biographie dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec. Par ailleurs, ce personnage historique a été identifié par la Ville de Saint-Jérôme. L’auditorium de la polyvalente porte son nom depuis 1970.

La famille Prévost

En outre, le compositeur est le membre d’une des familles pionnières de Saint-Jérôme. Les archives de la famille Prévost sont d’ailleurs disponibles à la Société d’histoire de la Rivière-du-Nord. Cette dernière possédait déjà un fonds d’archives de la Famille Prévost, lorsqu’elle a entamé des démarches en juin 2014 pour rapatrier un second fonds entreposé à Montréal. La Société d’histoire mentionne que «Plusieurs membres de cette famille illustre ont influencé l’histoire locale, régionale et nationale, tant sur les plans politique que social et dans plusieurs autres sphères d’activités. Parmi les dix personnes reconnues officiellement à titre de personnages historiques par la Ville de Saint-Jérôme, on compte quatre membres de la famille Prévost: Melchior Prévost, premier maire de la paroisse de Saint-Jérôme, le docteur Jules-Édouard Prévost, le sénateur Jules-Édouard Prévost et André Prévost.»

Notez que dans le document de la Société d’histoire intitulé Le patrimoine de Saint-Jérôme dans les écoles, l’atelier 12 (Les incontournables du patrimoine culturel de Saint-Jérôme) se termine en présentant André Prévost. Un lien avec la salle de spectacle de la polyvalente y est mentionné. (F. L. G.)

(Sources: Le fonds d’archives de la Famille Prévost que possède la Société d’histoire de la Rivière-du-Nord.)

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.