| Par lpbw

Promouvoir la paix, le défi pour 2017 selon Line Chaloux

ENTREVUE. Pour Line Chaloux, la directrice générale du COFFRET, l’organisme qui œuvre à l’encadrement des nouveaux arrivants et à la promotion de la régionalisation de l’immigration, promouvoir la paix et maintenir les relations interculturelles à un niveau de qualité pour favoriser l’harmonisation de nos relations, ici, dans les Laurentides, sera un défi majeur en 2017.

En outre, en 2016, le fait marquant pour elle est l’arrivée des familles syriennes. «On a aussi parrainé une dizaine de familles. On espère qu’ils vont arriver en 2017, mais on n’en a pas la moindre idée parce que l’impact politique international vient empêcher la réalisation de nos parrainages. Le Liban a une politique d’exclusion, la Turquie a fermé ses frontières et devient de plus en plus exigeante envers les réfugiés, on ne sait pas trop comment ça va se passer.»

Ensemble

Le temps des Fêtes approche. Cette année encore, Line accueillera pour Noël les personnes démunies au Méridien 74: «le 24 décembre, on va recevoir des personnes pour dîner.» Ensuite, elle célébrera en recevant sa famille pour le souper de Noël. Elle invitera aussi des amis qui sont seuls cette journée-là. «Le repas est traditionnel. C’est important que toute la famille soit là. On est à peu près 25 personnes avec les enfants et les petits-enfants. On fait des cadeaux pour les enfants, on prend des nouvelles. Comme on se voit assez régulièrement, l’important c’est plus de se réjouir ensemble.» Un souhait pour 2017? «On espère être en mesure de favoriser la promotion de la paix, il reste qu’on est dans un monde où c’est assez inquiétant au niveau international.» Elle évoque l’élection de Donald Trump aux États-Unis et constate que les gens semblent avoir moins de tolérance. «Ils entendent un discours qui radicalise les relations interethniques. Je pense que ça va être le défi pour l’année 2017 de promouvoir la paix, de maintenir les relations interculturelles à un niveau de qualité pour favoriser l’harmonisation de nos relations ici dans les Laurentides.»

La force de la diversité

Line Chaloux croit beaucoup en la diversité. «Plus il y a de la diversité, plus on est ouvert et plus les gens vont faire les compromis nécessaires. Quand on ghettoïse, que c’est trop concentré dans un même groupe ethnique, l’intégration est moins bonne, la tolérance est moins bonne, la diversité est vraiment importante. Le Canada est l’un des pays qui travaille le plus fort pour les réfugiés. C’est nous qui avons le plus de parrainage privé. Les Canadiens font tout leur possible. Autant le gouvernement provincial que fédéral a favorisé l’augmentation des cibles pour les réfugiés. On est parmi les pays généreux qui acceptent d’accueillir, dans cet esprit j’ai bon espoir, mais la question est comment au niveau international ça va se vivre. Avec l’arrivée de Trump au pouvoir, quelle va être sa politique internationale au Moyen-Orient?  Ce sont des éléments inconnus.»

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Les événements à venir

Aucun événement restant pour Août