|

Prévost adopte le bac brun avec Les Denis Drolet

Par France Poirier

Environnement. Qui de mieux placé que les Denis Drolet, deux gars de la région, spécialistes du brun, pour lancer la campagne d’information relative à l’implantation du service de collecte des matières putrescibles «Vive le brun!»?

Les Denis Drolet accompagneront les Prévostois, au cours des douze premiers mois, pour apprivoiser le brun.

«Pour nous, c’est quelque chose qui correspond à nos valeurs, et c’est un super beau projet pour s’impliquer au sein de la communauté», explique Vincent Léonard, membre des Denis Drolet et fier citoyen de Prévost. «Quoi de mieux que deux beaux bruns pour parler de bac brun», ajoute-t-il en riant.

L’objectif ultime de la Ville de Prévost est que toute matière organique soit transformée en compost, plutôt qu’enfouie et perdue. Le conseil municipal s’est engagé à instaurer le service de collecte des matières putrescibles dès 2016, conformément à l’obligation gouvernementale de bannir ces matières des sites d’enfouissement d’ici 2020. « Prévost s’est toujours démarqué par ses programmes uniques en environnement », explique Germain Richer, maire de Prévost en citant, entre autres, les différents programmes éducatifs en environnement, mis en place dans les écoles du territoire, par la Ville de Prévost. « La collecte des matières organiques est un incontournable pour poursuivre dans notre volonté de réduire au maximum notre production de déchets en favorisant leur valorisation », ajoute M. Richer.

Implication du duo d’humoristes

Les Denis Drolet seront présents sur toutes les tribunes de la municipalité pour initier les citoyens aux bacs bruns avec l’humour qui les caractérise. Des messages clairs permettront à tous de connaître les dates importantes relatives à l’implantation du service des bacs bruns qui sera en place dès le 2 mai prochain. Quatre séances d’information publiques sont prévues au cours de l’année.

Pour cette campagne, la Ville de Prévost a mis sur pied le site web, www.vivelebrun.ca, qui est la référence en rapport avec les bacs bruns. « Pour nous, c’est essentiel de fournir toute l’information nécessaire pour permettre au citoyen de s’adapter facilement au nouveau bac », explique Frédérick Marceau, coordonnateur à l’environnement et au développement durable. À son avis, avec tous les outils qui seront mis à la disposition des citoyens, impossible d’avoir peur du brun. « Il est évident que le tout nécessitera une modification des habitudes de tri, mais les citoyens se rendront vite compte que ce n’est pas si complexe», précise M. Marceau.

Les citoyens recevront deux bacs, un mini-bac pour la cuisine et un bac brun roulant de 240 litres dans les deux premières semaines d’avril et la collecte débutera le 2 mai prochain, selon les districts et conformément au calendrier de collecte qui sera distribué en janvier prochain et également disponible au www.vivelebrun.ca.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.