| Par lpbw

Presqu'une saisie de stupéfiants par jour à la prison de Saint-Jérôme

DROGUE. En seulement un mois, 21 saisies de stupéfiants et de tabac ont été effectuées à la prison de Saint-Jérôme, a rapporté le quotidien La Presse, vendredi. Six de ces saisies ont été réalisées dans la buanderie.

Le 29 novembre, 9 colis contenant 162 grammes de tabac et 45 grammes de cannabis ont été trouvés et le lendemain sept paquets contenant 208 grammes de tabac et 40 grammes de cannabis ont été découverts dans une poubelle de la buanderie. Il s’agit des deux plus importantes saisies du mois.

À Saint-Jérôme, des détenus payés environ 3 $ l’heure travaillent dans la buanderie. Chaque jour, sauf le dimanche, d’énormes quantités de draps, de jaquettes ou de draps souillés quittent l’Hôpital de Saint-Jérôme à destination de la prison et reviennent propres, indique le média montréalais. 

Plus de fouilles 

Dans l’article signé par Daniel Renaud, Myriam Sabourin, porte-parole du Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides, affirme que l’établissement prend la situation «très au sérieux».

De son côté, Mathieu Lavoie, président du Syndicat des agents en services correctionnels du Québec constate que de «tels contrats de buanderie sont des portes d’entrée à la drogue et au tabac dans les prisons». Il observe qu’on trouve souvent des substances illicites dans les poches et les bacs de draps souillés qui arrivent de l’extérieur».

Selon lui, il faut augmenter le nombre de fouilles en particulier celles avec les chiens renifleurs.

Un gardien cité par La Presse sous le couvert de l’anonymat note que ces 21 saisies ne seraient que la pointe de l’iceberg.   

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.