| Par France Poirier

Poursuite de la croissance économique dans les Laurentides

Chantal Routhier économiste senior chez Desjardins, déposait le 15 décembre dernier, les études économiques pour la région des Laurentides. À noter que l’étude ne tenait pas compte des dernières annonces gouvernementales (16 décembre) en lien avec la pandémie.

Concernant le marché du travail, le nombre de travailleurs a diminué dans presque toutes les régions du Québec en 2020. La région des Laurentides enregistrait la plus forte baisse (-11,2 % contre -4,8 % au Québec), notamment en raison des nombreuses pertes d’emploi dans le domaine des services comme les commerces de détail, la culture et les loisirs, la restauration, l’hébergement et autres services. Pour 2021, un fort rebond de 14 % était attendu, alors que le marché du travail reprenait depuis le début de l’année. Pour 2022, on devrait observer une hausse dans toutes les régions et le taux de chômage devrait être à la baisse.

Les investissements ont été affectés en 2020 dans la plupart des régions du Québec. Pour 2021, à part la Montérégie, les régions devraient toutes observer une hausse des investissements. Dans les Laurentides, une progression de 9,5 % était prévue.

Le revenu des Laurentiens

De 2014 à 2019, le revenu disponible par habitant a progressé dans toute la région, mais certaines MRC prennent du retard par rapport aux autres. C’est le cas de la MRC Antoine-Labelle et la MRC d’Argenteuil. La Ville de Mirabel a obtenu la hausse la plus forte au cours de cette période. C’est la MRC des Pays-d’en-Haut qui continue d’afficher le revenu le plus élevé de la région en 2019, soit 37 435 $, alors que la moyenne québécoise est de 30 721 $ pour la même période. 

Le taux des travailleurs a aussi été à la hausse dans toutes les MRC et la Ville de Mirabel, de 2014 à 2019. C’est la Ville de Mirabel qui a obtenu le plus haut niveau, suivie par les MRC Thérèse-de-Blainville et de Deux-Montagnes. La tendance à la hausse du taux des travailleurs est observée depuis les dix dernières années dans la région.

Accroissement de la population

Toutes les MRC de la région des Laurentides et la Ville de Mirabel ont vu un accroissement de leur population entre 2015 et 2020. De plus, les croissances observées ont presque toutes été supérieures à celles enregistrées au cours des cinq années précédentes. La hausse la plus notable se situe dans la Ville de Mirabel avec +3,8 %, suivie des MRC de La Rivière-du-Nord à +1,9 % et celle des Pays-d’en-Haut à +1,7 %.

Démographie

En 2020, la population des Laurentides a augmenté de 1,8 %, soit la plus forte hausse depuis 2010. Elle atteint 631 592 personnes. La migration vers la région a bondi pour atteindre son plus haut niveau depuis l’année 2000 avec 9067 nouveaux arrivants alors que la moyenne par année entre 2014 et 2019 était de 5994. La majorité des nouveaux arrivants provenaient de Laval et de Montréal. 

Selon les nouvelles perspectives d’accroissement démographique établies par l’ISQ en 2021, la population des Laurentides devrait atteindre 678 659 personnes en 2016, une augmentation de 6,1 % en regard avec 2021 alors qu’au Québec elle atteindrait +4,2 %. Ce seront les Laurentides qui enregistreront la plus forte croissance des régions du Québec au cours de cette période.

Source : Institut de la statistique du Québec et Desjardins, études économiques

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.