Michèle Céclier
|

Pour que l’après-bal ne soit pas un cauchemar

Par Lpbw

Le Service de police de la Ville de Saint-Jérôme rencontrera les étudiants finissants en secondaire V de la Commission Scolaire Rivière-du-Nord et de L’Académie Lafontaine. Le but de l’activité ? Sensibiliser les étudiants aux risques associés au « Bal des finissants » surtout à l’après-bal.

« Nous voulons une fête où il y aura un lendemain. Nous voulons toucher les jeunes, mais aussi leurs parents,» précise Louis Bruneault, directeur du Service de police de Saint-Jérôme

Une première année pour cette approche plus interactive. Les rencontres, par groupe de 30 à 60 élèves, se feront sous forme de jeu-questionnaire à propos des risques associés au bal des finissants notamment l’alcool au volant, les limites permises par la loi, les drogues le calage d’alcool, les après- bals le GHB, drogue du viol, les accusations criminelles et leurs inconvénients les risques d’accidents mortels.

75 minutes de jeux 40 rencontres dans 6 écoles de la région,  dès lundi prochain, dans le cadre de la semaine de la police du 16 au 28 mai activité. Ces ateliers de sensibilisation toucheront de 1800 à 200 jeunes.

Des coupons « CASHTAXI», pour un comportement responsable

Le jeu- questionnaire doit avant tout inciter les jeunes conducteurs à développer des comportements responsables en choisissant un transport alternatif et sécuritaire après avoir  consommé de l’alcool. Ainsi, les policiers effectueront à la fin de chaque rencontre des tirages de coupons « CASHTAXI»  pour une valeur de 1 600 $.  « Nous espérons qu’ils vont les utiliser lors du bal ou durant la saison estivale».  Inspirés d’un projet de Repentigny, ces ateliers de sensibilisation sont aussi préparatoires à la Fête nationale, une soirée du 24 juin propice aux excès.

La Compagnie de taxi Laurentides inc. de Saint-Jérôme est partenaire en offrant des coupons « CASHTAXI» pour une valeur de 500 $. Autres partenaires dans le projet, les écoles secondaires de la Commission scolaire Rivière-du-Nord et l’Académie Lafontaine.

« Rien ne ferait plus plaisir que d’apprendre qu’il ne s’est rien passé de fâcheux » a souligné Michèle Céclier, membre du comité exécutif de la Ville et Vice-présidente de la commission de la sécurité publique

«De plus en plus de jeunes ne s’attachent pas, Il nous faut ramener cette habitude. Le phénomène (de conduite des jeunes avec facultés affaiblies) est en augmentation, et ce n’est pas particulier à Saint-Jérôme» a révélé Louis Bruneault .

De plus, le service de police anticipe plus de visibilité, une présence accrue, lors de la période des bals de finissants.   Le service de police travaille sur deux axes, la prévention et la répression.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.