« Pour que ça n'arrive plus jamais» – Claude Poussard, organisateur de l'activité

Par Lpbw

Un «party» d’élèves de secondaire 5 s’est terminé par un drame. Une jeune fille ivre a quitté la fête à bord de son véhicule avec son ami Jérémie. Quelques minutes plus tard, l’impensable arriva. Les deux jeunes ont été victimes d’un grave accident routier: Jérémie est mort alors que Florence est arrêtée par les policiers pour alcool au volant.

Heureusement, cette histoire n’est pas réellement arrivée. Lundi matin, dans la cour de la Polyvalente de Sant-Jérôme, une simulation d’accident était tenue afin de sensibiliser les finissants à l’alcool au volant. La scène saisissante et réaliste a retenu l’attention des élèves de secondaire 5 pendant une vingtaine de minutes. Alors que les policiers procédaient à l’arrestation de la jeune fille, les pompiers s’affairaient à extirper de la voiture le corps inanimé du jeune homme à l’aide des pinces de désincarcérations.

L’ambulance et la voiture de police ont quitté les lieux laissant derrière eux une carcasse de véhicule et plusieurs témoins de cette simulation spectaculaire.

«Nous avons besoin de vous»

De retour à l’auditorium, le scénario s’est poursuivi. Les trois amis qui étaient aussi présents au «party» ont rendu un vibrant hommage à Jérémie dont le cercueil était installé sur la scène. « Il était beau, intelligent, gentil», a dit l’une d’elle. Les trois jeunes ont avoué qu’ils auront beaucoup de difficulté à pardonner le geste de Florence.

Un sentiment de culpabilité a été partagé. « C’est grand chez nous, il aurait pu dormir sur le divan», a dit son ami.

Après la fin de ce funeste scénario, le responsable de l’activité, Claude Poussard, du club Optimiste de Prévost, a livré un message bien senti. « Cette situation, on ne veut pas que ça arrive, jamais. Vous êtes nos futurs travailleurs, nous avons besoin de vous», a-t-il dit.

À l’approche des fêtes de fin d’année, M.Poussard a invité les finissants à être prudent. « Vous pouvez choisir un chauffeur désigné, utiliser le transport en commun, un taxi ou appeler vos parents», a-t-il dit.

«Cash taxi»

Interrogé à la fin de l’activité, Jérémie Lévesque-Viladomat, jeune homme mort dans la simulation, était heureux d’avoir occupé le rôle principal. « Si cette simulation peut avoir touché une personne, on va avoir fait notre travail, a raconté le finissant de la Polyvalente de Saint-Jérôme. De mon côté, j’espère que c’est la dernière fois que je meurs dans un accident de voiture», a-t-il rigolé.

Comme l’an dernier, 10 $ en «Cash taxi» seront remis à chaque élève lors du bal des finissants. Cette somme servira à utiliser le taxi après différentes fêtes. « Utilisez-les, ne les laisser pas traîner dans vos poches. Nous souhaitons vous voir devenir des adultes», a affirmé Guylaine Desroches, directrice de la Polyvalente de Saint-Jérôme.

L’an dernier, 5 000 $ en «Cash taxi» ont été remis et un total de 4 000 $ a été utilisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *