| Par France Poirier

Pierre Karl Péladeau fait le bilan du comté

SESSION PARLEMENTAIRE. Le député de Saint-Jérôme et chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau a fait le bilan sur la situation dans son comté en fin d’année.

Le député de Saint-Jérôme se dit inquiet de la façon dont le gouvernement dirige la province et notamment dans le domaine de la santé. «Nous avons un hôpital régional dans notre circonscription et l’iniquité en santé nous affecte tous. Le gouvernement a fait des investissements importants mais privatise notre système de santé de façon sournoise», souligne M. Péladeau. Il donne en exemple la clinique de l’œil. «L’accessibilité aux soins est difficile par manque de places, alors les patients doivent se tourner vers le privé et paient facilement entre 40 $ et 80 $ pour une consultation. «De plus en plus de spécialités sont gérées par le privé. Pourquoi payer deux fois», soutient Pierre Karl Péladeau. Il ajoute que le gouvernement coupe partout et les médecins eux s’enrichissent. «Les titulaires en santé sont tous médecins», indique le député.

General Cable

On sait que le bureau du député a fait beaucoup de pression auprès du gouvernement afin que la compagnie General Cable obtienne le contrat d’Hydro-Québec. À cela, le député souligne que «oui le contrat a été renouvelé, mais une autre entreprise qui a obtenu une portion du contrat ne pouvait pas livrer sa prestation momentanément. On sait que le contrat a été réparti avec l’entreprise de Saint-Jérôme, de l’Ontarienne Prysmian et de l’Américaine Southwire. Pourquoi ne pas privilégier nos entreprises», a souligné le député qui promet de continuer à suivre le dossier.

Manque de vision du gouvernement

Pierre Karl Péladeau dénonce le manque de vision du gouvernement libéral. «On coupe dans l’éducation alors qu’on devrait investir. Les médecins ont bénéficié de l’éducation ici. Aux États-Unis, ils se seraient endettés pour les vingt prochaines années. Les études subventionnées, c’est un choix qu’on s’est donné. Ils coupent dans l’éducation dans laquelle ils ont profité», soutient M. Péladeau.

De plus, ils ont coupé toutes les instances de développement économique. «Dans la région, la politique d’électrification des transports aurait été bonne pour notre économie à Saint-Jérôme. Ça pourrait être un chantier exceptionnel, mais les libéraux manquent de vision», conclut M. Péladeau.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.