| Par lpbw

«On y a cru jusqu'à la fin» – Bruno Laroche

SAINT-JÉRÔME. Avec 35,48 % des voix, le caquiste Bruno Laroche n’aura pas réussi à reprendre la circonscription de Saint-Jérôme. Un comté que Jacques Duchesneau avait remporté en 2012 sous la bannière de la CAQ et que le péquiste Pierre Karl Péladeau avait repris en 2014, avant de démissionner en mai dernier.

Bruno Laroche s’est présenté devant ses partisans déçus, mais, dit-il : «plus riche d’une expérience extraordinaire». Après avoir félicité Marc Bourcier pour sa victoire, il s’est dit très fier de la campagne qu’il a menée «avec une équipe de bénévoles dévoués». «On y a cru jusqu’à la fin. On avait une organisation du tonnerre, ça a vraiment été une belle aventure. Je vais être caquiste en 2018. Est-ce que je vais me présenter aux élections? Je ne veux pas précéder l’organisation, c’est au chef de décider. Moi j’ai l’intention de continuer, d’être un militant caquiste dans le rôle qu’on voudra me donner».

Selon lui, ça risque d’être de plus en plus difficile pour les "vieux partis". «On a vu le faible taux de participation. Ça aussi c’est un message que les citoyens ont envoyé aux partis en disant : «On veut que ça s’améliore et, honnêtement, je pense que seule la CAQ peut le faire», a ajouté Bruno Laroche. Notez le faible taux de participation de 33,92 %. Lors des élections générales du 7 avril 2014, le taux de participation était de 67,25 %.

M. Laroche retrouvera donc son rôle de maire de la municipalité de Saint-Hippolyte, de préfet de la MRC Rivière-du-Nord et de président de la Table des préfets des Laurentides.

Le candidat péquiste Marc Bourcier a remporté la circonscription  de Saint-Jérôme avec 46,23 %, soit une majorité de 2125 voix. 

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.