|

Maltraitance envers les aînés : en parler et agir

Par Lpbw

AÎNÉS. Le 15 juin prochain se tiendra la 9e journée internationale de sensibilisation pour contrer la maltraitance envers les aînés. Afin de souligner cette journée, la Table de concertation régionale des aînés des Laurentides (TCRAL) a produit un dépliant sur les ressources disponibles dans chacune des MRC des Laurentides, en cas de maltraitance.

L’objectif de ce dépliant est de convaincre les aînés de parler, d’agir, de ne pas se laisser abuser, tout en leur fournissant les coordonnées des ressources qui peuvent les écouter et les aider. Un message est lancé aux aînés : « Rompez le silence, il existe des ressources »

Le dépliant sera distribué dans les CSSS, les CHSLD, les résidences pour aînés, les centres hospitaliers et quelques pharmacies.

Notons qu’il y a maltraitance quand, dans une relation où il devrait y avoir de la confiance, un geste isolé ou répétitif, ou de la négligence, cause tort ou détresse à une personne aînée.

Maurice Rivet, président de la TCRAL, partage son inquiétude : « Les aînés ont peur de dénoncer; trop souvent, ils ont honte, se sentent humiliés et préfèrent garder le silence. Il faut que ça cesse. Trop de nos aînés sont maltraités et négligés, menacés, humiliés, isolés, intimidés, physiquement, psychologiquement, financièrement, sexuellement même. Trop de nos aînés ont peur et se sentent démunis. Les abus peuvent survenir dans toute relation supposant un lien de confiance ou lorsqu’une personne est en position de pouvoir ou d’autorité. Nous devons poursuivre notre travail de sensibilisation, de dépistage et d’intervention auprès des aînés et de toute la population. »

Campagne de napperons

D’autre part, la campagne de napperons, initiée l’an dernier par la TCRAL, est reconduite en 2014. Durant la semaine précédant le 15 juin, 100 000 napperons seront distribués dans plusieurs restaurants et résidences d’aînés des Laurentides. Ces napperons illustrent diverses situations d’abus dont sont victimes nos aînés.

Par ailleurs, la TCRAL qui s’implique très activement depuis une dizaine d’années afin que les aînés puissent bénéficier du respect et des soins auxquels ils ont droit, sans être victimes de

maltraitance, a organisé une tournée des pièces de théâtre « Faudrait pas prendre grand-mère pour une dinde et grand-père pour son dindon » et « Grandpa is Not a Cash Cow & Grandma Won’t take any bull », qui ont été jouées dans toutes les MRC des Laurentides.

De plus, elle a créé un comité régional de prévention de la maltraitance envers les aînés et travaille en concertation avec la coordonnatrice régionale en prévention des abus envers les aînés, madame Nathalie Masson.

Le ruban mauve représente la prévention de la maltraitance envers les aînés.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.