| Par France Poirier

Les professionnels appuient le CISSS des Laurentides

Réunis en assemblée annuelle, le conseil des médecins, des dentistes et des pharmaciens du CISSS des Laurentides adoptait une résolution d’appui au CISSS des Laurentides face au gouvernement.

En voici un extrait : « Considérant qu’en juillet 2021, le premier ministre du Québec, François Legault, réitérait son soutien à la population des Laurentides de pouvoir compter sur une couverture adéquate des soins de santé et une consolidation de l’HRSJ;

Considérant que le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Christian Dubé, a déclaré lors d’un reportage à Radio-Canada, en novembre 2020 qu’il s’engageait à revoir l’accélération des travaux de modernisation de l’HRSJ;

Considérant que plusieurs développements cruciaux, tel qu’un service d’hémodynamie à l’HRSJ, sont d’une importance capitale pour la qualité des soins à la population vieillissante des Laurentides;

Considérant qu’il est vital d’établir une vision intégrée et cohérente du système de santé laurentien en matière de couverture de soins et de modernisation des infrastructures hospitalières et offrir ainsi des services de santé auxquels est en droit de s’attendre la population des Laurentides.

Proposition des médecins, pharmaciens et dentistes

Il a été proposé d’appuyer la Direction du CISSS des Laurentides et la Coalition Santé Laurentides dans des considérations et des revendications. Ainsi, on demande au premier ministre François Legault, au ministre de la Santé Christian Dubé et aux députés des Laurentides de confirmer leurs volontés de prioriser et rehausser l’ensemble de la budgétisation et d’accélérer toutes les phases de développement des installations en santé des Laurentides. Aussi, de nommer un chargé de projet à la Société québécoise des infrastructures (SQI) uniquement pour les Laurentides et d’augmenter les PEM (Plans d’Effectifs Médicaux) de la région pour les médecins de famille ainsi que toutes les spécialités. On veut aussi l’accroissement des effectifs administratifs du CISSS des Laurentides afin que tous les plans fonctionnels et techniques soient complétés de façon rapide et impérative et ainsi que les travaux débutent dans les années déjà annoncées 2024-26.

Les considérants

Ceux-ci considèrent que les résultats d’une importante étude réalisée récemment pour le compte du Conseil des préfets et des élus de la région des Laurentides confirment l’inadéquation entre les besoins en santé et services sociaux de la population des Laurentides et les services offerts. Le gouvernement doit tenir compte que la population des Laurentides a doublé en quatorze ans passant à plus de 630 850 personnes en 2020 et qu’une croissance d’au moins 6,3 % de la population est attendue d’ici 2026, sans compter les villégiateurs.

La région des Laurentides représente 7,4 % de la population québécoise, mais la part du budget du ministère de la Santé et des Services sociaux destinés à la région s’élève seulement à 4,9 %. Cet écart de plusieurs centaines de millions de dollars perpétue le déséquilibre et l’iniquité interrégionale.

Sous-financement

La région des Laurentides a porté, depuis fort longtemps, des revendications légitimes pour demander l’équité interrégionale et la fin du sous-financement chronique afin de bâtir un réseau de santé et de services sociaux accessible et efficient pour l’ensemble de la population.

Actuellement seuls les hôpitaux de Saint-Jérôme, Saint-Eustache et Mont-Laurier verront dans le meilleur scénario leurs projets de modernisation se réaliser dans la deuxième moitié de la décennie 2020 et qu’aucune perspective de modernisation ne se dessine jusqu’à présent pour les centres hospitaliers de Sainte-Agathe-des-Monts, Lachute et Rivière-Rouge.

L’Hôpital régional de Saint-Jérôme constitue le centre hospitalier régional pivot et son manque d’espace se traduit par une difficulté à ajouter de nouveaux équipements spécialisés ou ultraspécialisés et limite le développement de nouveaux secteurs d’activités nécessaires à toute la population laurentienne notamment le Centre mère-enfant et le Centre en cancérologie;

On se souvient que Madame Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux, était venue annoncer en 2019 à l’auditorium de l’HRSJ un budget préliminaire de 450 millions de dollars (visée budgétaire de 1 milliard de dollars et plus selon les plans et devis complets déjà déposés)

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.