| Par France Poirier

Les éducatrices veulent se faire entendre

Lundi et mardi se tenaient deux journées de grève consécutives pour les centres de la petite enfance affiliés à la FTQ, dont le CPE Le Funambule et ses 2 installations de Saint-Jérôme.

Leur convention collective est échue depuis plus de 18 mois, les éducatrices ont fait des demandes au ministère de la Famille et elles jugent ne pas avoir été entendues. Les éducatrices demandent une augmentation de salaire qui tient compte des comparables. Elles soulignent que la technique collégiale est la moins bien rémunérée de toutes les techniques existantes.

Une éducatrice recevra 18.98$ avec un diplôme d’études collégiales. Les autres demandes sont :

• Pour répondre aux exigences du ministère de la Famille, elles souhaitent avoir des heures de planification payées sur leur horaire régulier.

• Elles demandent la présence de personnel formé afin de les aider à prendre soin des enfants à besoins particuliers.

• Elles veulent avoir droit à tous les fériés payés.

• Elles souhaitent une diminution du ratio d’enfants pour certains groupes d’âge.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.