| Par France Poirier

Le chauffeur a pris la fuite après avoir frappé trois jeunes filles

Un automobiliste a poursuivi sa route après avoir heurté trois jeunes filles sur le Chemin des Hauteurs (R-333) près de l’intersection du Chemin du lac Connely, le 17 août dernier vers 20 h.

Les trois jeunes filles marchaient le long de la route près du parapet en file l’une derrière l’autre. Elles faisaient dos aux voitures. « J’avoue que ce n’était pas l’idée du siècle, mais bon quelquefois les jeunes ne réfléchissent pas toujours », souligne Nadège Vasseur, maman de l’une d’elles. Madame Vasseur avait fait un appel à témoin sur la page Facebook Spotted Saint-Hippolyte le soir même de l’accident pour que l’on retrouve la personne responsable de ce délit de fuite. À ce jour, on ne l’a pas encore retrouvé.

Par ailleurs, le chauffard a complètement dévié de sa route pour les heurter, l’une après l’autre, sans s’arrêter.

« Il fallait qu’il soit distrait pour sortir de la route et les frapper. Était-ce le cellulaire, l’alcool ou la drogue, je ne sais pas, mais cette personne n’a pas arrêté », raconte la maman indignée.

Nous nous sommes rendus à l’intersection R-333 et chemin du Lac Connely et dans le virage où l’accident s’est produit, il y a une bonne distance par rapport aux voitures. De plus lorsque s’est arrivé, il faisait encore clair.

« Ça s’est passé dans le virage où c’est quand même assez large. Il y avait de l’espace. Ce qu’elles m’ont raconté, c’est qu’elles n’ont pas entendu la voiture arrivée alors que les autres voitures, elles les entendaient. Il y a une montée et les voitures doivent accélérer. Elles se sont demandé s’il pouvait s’agir d’un véhicule électrique puisqu’il était moins bruyant », explique la maman.

Des blessures mineures

Les trois adolescentes nous ont raconté comment ça s’est passé. Emy Jeannotte Parent, 16 ans, était la dernière dans la file lorsque la voiture l’a touchée. Elle a une fracture du bras. Au centre se trouvait Chelsey Berthomieux, 18 ans, qui elle, a senti la porte la toucher, puis a accroché le rétroviseur qui s’est brisé. Elle a des douleurs un peu partout, mais surtout dans le dos et la hanche. Finalement, Leilou Donval a eu des lacérations au bras en raison du rétroviseur brisé. Elle a dû avoir des points de suture. « Nous avons d’ailleurs retrouvé le rétroviseur le lendemain dans le fossé, ce qui devrait aider les policiers à retracer la voiture ou du moins la marque du véhicule », espère Nadège Vasseur.

Nadège Vasseur, la maman de Leilou Donval.

Les premiers secours

Lorsque l’accident s’est produit, une première dame s’est arrêtée pour leur porter secours, puis une autre qui est infirmière à l’Hôpital de Saint-Jérôme les a pris en charge. Elle leur a donné les premiers soins et les a rassurées en attendant les secours. Les policiers sont arrivés rapidement, puis les ambulanciers et les jeunes filles ont été transportées à l’hôpital.

À ce jour, le chauffard n’a pas été retracé et les trois adolescentes récupèrent. Ce qu’elles trouvent le plus difficile, c’est l’incompréhension face au fait que la personne a quitté les lieux de l’accident.

«  Vers 20 h, le 17 août dernier, les policiers de la Sûreté du Québec du poste de la MRC de la Rivière-du-Nord se sont rendus sur le chemin des Hauteurs, à Saint-Hippolyte pour une collision avec délit de fuite. Selon les premières informations, un véhicule de type berline de couleur grise aurait percuté 3 personnes qui marchaient le long de la route. La personne au volant du véhicule ne sait pas immobilisé et a pris la fuite. Les 3 adolescentes ont été conduites au centre hospitalier pour y soigner des blessures mineures. Du ratissage a été effectué par les policiers, mais le véhicule n’a pas été localisé », nous a répondu le sergent Marc Tessier de la Sûreté du Québec.
L’enquête se poursuit afin d’identifier le conducteur du véhicule fautif.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.