| Par lpbw

La Part du Lion pour Nancy Lange

Nancy Lange, lauréate dans la catégorie Grand public, a remporté La Part du Lion lors de cette cinquième édition des Grands Prix littéraires Le Nord pour son texte poétique «Les cantiques de l’eau».

«Je suis super contente. L’eau, c’est quelque chose qui me tient beaucoup à cœur. J’ai passé toute mon enfance à Saint-Hippolyte, au bord du Lac Connely et je suis très impliquée par rapport à l’écologie. Je suis préoccupée par la situation de l’eau dans le monde. C’est un thème qui m’a inspirée et c’est pour ça que j’ai envoyé un texte,» nous a partagé Nancy Lange le soir même.

Nancy Lange a publié quatre recueils de poésie aux Écrits des Forges. Femelle faucon, a également été publié au Mexique, en version bilingue.

«J’ai toujours écrit»

«J’ai toujours écrit. Je n’ai aucun souvenir de temps dans ma vie ou je n’ai pas écrit. Mais ça fait seulement quelques années que j’ai décidé d’écrire à temps plein. Je ne peux pas m’imaginer un monde sans lecture et sans écriture!»

« Qu’est-ce qui me pousse à écrire ? C’est une façon de percevoir les choses, l’écriture. C’est une façon de vouloir garder des moments, de garder l’émotion de certains moments. L’écriture, c’est une attention au monde, être attentif au monde… Ça fait partie de ce que je suis,» nous explique Nancy Lange en précisant qu’elle aime aussi beaucoup le côté travail de l’écriture. « J’ai une fascination pour les mots, pour le langage, la musicalité des mots», nous dit madame Lange qui après avoir écrit uniquement des œuvres poétiques est en train d’écrire un roman.

Nancy Lange, à l’origine des soirées littéraires participatives Gens de parole au café Carrousel de Saint-Jérôme, est en effet poète, animatrice d’ateliers d’écriture, chroniqueuse littéraire et animatrice de soirées de poésie «Femmes de paroles» à la librairie Monet à Montréal.

Artiste multidisciplinaire, elle a aussi collaboré avec des artistes en arts visuels, des chorégraphes, des musiciens et des chanteurs et les œuvres en résultant ont fait l’objet de plusieurs spectacles, performances.

J’aime ça créer des évènements

Nancy Lange revient tout juste d’une résidence littéraire de Spoken Word à Banff en Alberta et d’une tournée de plusieurs villes de l’Ouest canadien ou elle a lu ses poèmes.

Il est aussi important pour elle de livrer ses textes sur scène. «Je fais beaucoup de choses sur scène. Ca fait plusieurs années que je fais ça j’ai fait beaucoup de récitals de poésie. J’organise beaucoup d’événements littéraires participatifs. J’en ai fait au Caroussel de Saint-Jérôme. Je vais probablement en faire d’autres. J’aime ça créer des évènements,» nous partage l’auteure. Nancy Lange utilise une forme littéraire de «Spoken Word». «Je vais intégrer des pièces de ma poésie avec des éléments d’oralité. J’intègre ma poésie dans quelque chose de plus théâtralisé.» L’auteure a entre autres réalisé un spectacle récital avec projection d’images et violoncelliste avec «Au seuil du bleu».

«La part littéraire – La Part du Lion !- est toujours très importante dans tout ce que je fais. Je suis une poète avant tout. La transmission de la parole des femmes également. J’ai rendu hommage à Louky Bersianik, Gabrielle Roy. C’est important de rendre hommage aux femmes auteures qui m’ont précédé. Je suis consciente qu’il y a des femmes qui m’ont précédé, qui ont fait le chemin pour moi.»

Nancy Lange est très contente d’avoir remporté La Part du Lion. «Et aussi que ce prix-là existe. Que le Journal ait le souci de créer un prix littéraire. Je suis très honoré de recevoir ce prix. Ça m’a donné le goût de poursuivre cette série-là (Les cantiques de l’eau)».

Sa fille, Béatrice Lange, a remporté le prix des Grands Prix littéraires 2012, dans la catégorie secondaire 3-4-5, à Laval.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.