ICAR et D-BOX s'allient dans un centre de simulateurs de course

L’entreprise mirabelloise ICAR a annoncé le 19 janvier une alliance avec Technologies D-BOX pour la création du plus grand centre de simulateurs de mouvement en course automobile au Canada. L’ouverture est prévue pour le printemps.

Déjà bien connue pour son circuit de course sur le site de l’aéroport de Mirabel, l’entreprise ICAR fait un pas dans le monde virtuel cet hiver en ouvrant un centre de simulation. Ce centre sera pourvu de dix simulateurs mettant à profit les technologies développées par D-BOX et par l’entreprise VRX Simulators.

La particularité de ce centre sera de permettre aux amateurs de course automobile de bien ressentir le mouvement à bord d’une voiture performante. Assis dans ce qui a les allures d’un cockpit de voiture de course, les pilotes sentiront leur bolide réagir aux accélérations, aux décélérations et aux virages du circuit. «Le système D-Box permet de ressentir la route, la suspension, la vibration du moteur. Si on roule dans le sable ou dans la gravelle, on sentira la texture de la route», explique le vice-président, ventes, simulation et formation chez D-BOX, Yannick Gemme.

Cette entreprise de la région montréalaise, qui est connue du grand public pour ses sièges de cinéma, conçoit des simulateurs de toutes sortes qui sont utilisés partout dans le monde. C’est la première fois que ses produits de course automobile seront accessibles au grand public au Canada.

Du virtuel au réel

De son côté, ICAR voyait un avantage évident à avoir un tel centre sur son site: permettre aux amateurs de course automobile d’apprendre dans un environnement virtuel et pouvoir transposer cette expérience sur un circuit réel par la suite.

«Notre centre donnera aux passionnés de course automobile de tous les niveaux la possibilité de perfectionner leurs habiletés à l’aide d’un simulateur révolutionnaire. Qui plus est, nos installations permettront aux amateurs de sensations fortes de passer, sur place, d’une piste en réalité virtuelle à un véritable circuit pour une expérience doublement exaltante offerte nulle part ailleurs», a affirmé, par voie de communiqué, le président d’ICAR, Marc Arseneau.

Par contre, ce ne seront pas tous les coureurs qui passeront du virtuel au réel. Les installations seront ouvertes aussi aux «pilotes virtuels» qui veulent pratiquer leur loisir en groupe avec des équipements nettement supérieurs à ceux qu’ils peuvent retrouver dans leur salon.

Responsable du marketing, Marianne Brunet-Martel, explique que ICAR avait déjà exploité une filière virtuelle dans ses installations, mais que les nouveaux simulateurs promettent une grande avancée technologique. Ce nouveau produit permettra d’attirer de nouveaux clients chez ICAR, estime-t-elle. 

Les deux entreprises partenaires ont profité du Salon international de l’auto de Montréal pour présenter leur simulateur au grand public et annoncer l’ouverture prochaine du centre. Ce service de simulateurs viendra s’ajouter aux ateliers de course automobile et aux autres divertissements offerts par ICAR à Mirabel.  

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.