Une trentaine de manifestants se sont présentés à Blainville
|

Deux versions contradictoires

Par Lpbw

BLAINVILLE. La manifestation citoyenne pour protester contre les agissements d’Hydro-Québec dans le dossier du projet de ligne à haute tension du Grand-Brûlé, dérivation Saint-Sauveur, a eu lieu jeudi dernier, mais pas la réunion du Comité technique régional (CTR) pourtant prévue à l’agenda.

« Quand Hydro-Québec a appris que nous serions à Blainville pour protester contre ce qui se passe dans ce dossier, HQ a annulé la réunion du CTR et l’a reportée en juin », nous a confié la mairesse de Saint-Adolphe-d’Howard, Lisette Lapointe, peu après la fin de la manifestation d’une trentaine de protestataires de Saint-Adolphe, mais aussi de Ste-Adèle et de Val-David, dans la matinée du 15 mai dernier.

« Ce n’est pas pour cette raison que la réunion du CTR a été reportée au 5 juin », a par ailleurs corrigé Sophie Lamoureux, porte-parole de Hydro-Québec. « Un sous-comité a été formé pour évaluer les enjeux gouvernementaux de trois scénarios d’alimentation qui sont toujours examinés au sein du CTR. Son travail n’ayant pas été complété à temps pour le meeting du 15 mai, on a reporté la rencontre au 5 juin. Pour ce qui est des manifestations, Hydro-Québec en vit dans d’autres projets, d’autres dossiers, Donc, on ne ferme pas les bureaux, on ne renvoie pas les gens à la maison parce qu’il y a une manifestation. »

Le directeur Martial Fortin

Point de vue Laurentides a aussi appris que la réunion du CTR prévue le 15 mai avait été annulée par HQ près de 48 heures avant sa tenue, de dire Mme Lamoureux. L’info fut communiquée au représentant démissionnaire de Saint-Adolphe-d’Howard, M. Martial Fortin, directeur général de cette municipalité, qui vient d’annoncer son désir de quitter le CTR.

La mairesse Lapointe a confirmé que le comité aviseur avait été prévenu la veille du report de la réunion du comité technique régional au 5 juin. « On l’a su hier (mercredi », nous a-t-elle dit. « Ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas tenu leur rencontre qu’on n’avait pas à aller s’objecter de leur façon de faire. »

Mme Lapointe reste toutefois convaincue que c’est la présence anticipée de manifestants de Saint-Adolphe qui a poussé HQ à reporter la réunion à une date ultérieure.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.