| Par France Poirier

Deux policiers remportent un prix national

SAINT-JÉRÔME. Le lieutenant Serge Boivin et l’agent Robin Pouliot, du Service de police de Saint-Jérôme ont reçu le Prix national du maintien de l’ordre dans le domaine de la justice pour les jeunes du ministre de la Justice 2017.

Ce prix rend hommage aux policiers et à ceux ou celles impliqués dans une initiative policière qui présentent des méthodes innovatrices ou des pratiques qui vont au-delà du système judiciaire officiel et qui cible les jeunes contrevenants dans le cadre de l’application de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents.

Leur projet intitulé Campagne sexto : reflète la bonne image de toi et pas obligée de tout partager a reçu le prix canadien, lors de la rencontre annuelle de l’Association canadienne des chefs de police qui se tenait à Montréal, la fin de semaine dernière.

«C’est la première fois qu’un tel prix est remis à une organisation policière de notre taille. Le projet Sexto s’est mesuré à d’autres belles initiatives de nos confrères de Toronto, Vancouver et Calgary», a souligné le chef Danny Paterson sur la page Facebook du Service de police de la Ville de Saint-Jérôme. Il n’a pas manqué de féliciter les deux instigateurs pour leur engagement auprès de la communauté jérômienne.

Le projet Sexto

L’objectif du projet est de traiter des cas d’exploitation de soi ou de ses pairs, communément appelés «sextage», par le recours à des mesures de réadaptation et de justice réparatrice, par la participation à des groupes consultatifs de justice pour la jeunesse et par la tenue d’une campagne de sensibilisation sur les risques associés au «sextage». Une trousse d’intervention «sexto» pour les écoles a également été créée, incluant une grille d’évaluation des risques destinée à appuyer les autorités scolaires à prendre les mesures appropriées lorsqu’un incident survient.

Ce projet a été réalisé en partenariat avec le Centre canadien de protection de l’enfance, des procureurs de la jeunesse du Québec, la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord (CSRDN), l’Académie Lafontaine, le CAVAC des Laurentides et le Service des communications de la Ville de Saint-Jérôme.

Plus de 10 000 élèves informés

Depuis le lancement de la campagne de sensibilisation, à la fin de 2016, plus de 10 000 élèves ont été informés des risques juridiques, moraux et physiques associés au «sextage». Faisant partie de cette campagne de sensibilisation, une publicité sur les dangers du «sextage» a été projetée à plus de 1 000 reprises dans le cinéma de Saint-Jérôme, afin de mieux sensibiliser l’ensemble de la collectivité. Le projet comportait également une forte présence dans les médias, y compris des articles publiés à la une de journaux locaux, des entrevues diffusées à la télévision et à la radio, le tout dans le but d’encourager le dialogue entre parents et enfants.

«Je suis heureuse d’avoir l’occasion de reconnaître les efforts extraordinaires déployés par les policiers pour trouver des solutions créatives, afin d’aider la jeunesse de notre pays à faire des choix plus judicieux pour leur avenir. Le lieutenant Boivin et l’agent Pouliot ont fait preuve d’un dévouement personnel exceptionnel pour faire une réelle différence dans la vie de jeunes qui auraient été susceptibles de poursuivre dans la mauvaise voie», a souligné l’honorable Jody Wilson-Raybould, ministre de la Justice et procureur général du Canada.

 

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.